Les Shaka Ponk chevaliers déjantés des Arts et Lettres

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/04/2014 à 00H57, publié le 18/03/2014 à 14H07
Shaka Ponk et sa Victoire de la musique 2014, pour le meilleur DVD

Shaka Ponk et sa Victoire de la musique 2014, pour le meilleur DVD

© PHOTOPQR/LE PARISIEN

Malgré le tee-shirt de sa chanteuse Samaha Sam proclamant qu'il n'en a "rien à foutre" ("we don't give a fuck"), Shaka Ponk, groupe de rock énergique au succès fulgurant, a remercié "du fond du coeur" la République reconnaissante qui l'a fait, mardi, chevalier des Arts et Lettres.

"L'ensemble du groupe Shaka Ponk vous témoigne son plus grand respect et vous remercie du fond du coeur pour cette médaille, qui est de loin la récompense la plus originale pour un groupe de singes. Merci infiniment ! Vive la France, vive le spectacle et ses intermittents, vive la République et vive le rock'n roll !", a lancé Frah, le guitariste.
Shaka Ponk : "Wanna Get Free" de leur nouvel album "The White Pixel Ape"
Un peu plus tôt, sous les lambris dorés de la rue de Valois, la ministre de la Culture avait félicité Shaka Ponk pour "son univers alternatif et écologiste de sons et d'images aux influences multiples et à l'énergie communicative, entre le virtuel et le réel, la Toile et la scène, au plus près des pratiques culturelles actuelles".
Aurélie Filippetti n'a pas manqué d'associer à cet hommage Mister Goz, le fameux singe subversif en images de synthèse, mascotte du groupe "à l'énergie explosive et contagieuse qui enflamme les salles".
"Vous êtes les représentants d'une nouvelle génération d'artistes qui a su s'emparer des innovations technologiques pour placer le public au coeur du projet artistique et de toutes les audaces créatives", a ajouté la ministre, qui devait assister mardi soir au concert de Shaka Ponk au Bataclan, à Paris.
La couverture du quatrième album de Shaka Ponk "The White Pixel Ape"

La couverture du quatrième album de Shaka Ponk "The White Pixel Ape"

© DR
Un code de bonne conduite à l'usage des rockers
Dans ses remerciements, Shaka Ponk, en très exceptionnelle mode "noir et blanc chic", tous baskets aux pieds mais toujours aussi déjantés, a fait quelques propositions "pour améliorer le statut de rock star" et "pour la création d'un monde meilleur".
"Première proposition: le chevalier Shaka Ponk réclame l'abolition du droit de cuissage de la rock star sur la groupie, tradition ancestrale instaurée par les Rolling Stones qui, en 2014, à l'heure du rock 2.0, est totalement obsolète", a dit Frah.
Autre proposition, la création d'une charte comportementale pour la rock star qui l'oblige à être polie, propre et à respecter les gens et les choses".
Né en 2004, Shaka Ponk s'est immédiatement distingué par la seule force du bouche-à-oreille avec un rock puissant, des visuels aussi forts que la musique et un esprit "fait maison". Le groupe a empoché deux Victoires de la musique, en 2013 pour le meilleur spectacle de l'année, puis en 2014 pour le meilleur DVD centré autour de ce concert à Bercy.