Les Pixies de retour avec un single et deux dates à l'Olympia

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 03/07/2013 à 14H39, publié le 29/06/2013 à 17H47
Extrait du clip "Bagboy" des Pixies

Extrait du clip "Bagboy" des Pixies

© Clip signé Lamar + Nik

Les Pixies, formation indie-rock américaine culte des années 80-90, ont publié vendredi un nouveau titre, accompagné d'un clip (à voir ci-dessous). Efficace et musclé mais moins subtil qu'à l'accoutumée, "Bagboy" est un évènement. Car si l'on excepte le titre "Bam Thwok" sorti en 2004, il s'agit de leur tout nouveau morceau depuis 20 ans. Le groupe sera à l'Olympia en septembre.

Les Pixies bougent encore
Grosse surprise vendredi pour les millions de fans des Pixies : alors que le groupe de Frank Black vivotte et mène une tournée en pointillé depuis sa reformation en 2004 après une séparation orageuse en 1993,  voilà qu'émerge sur son site ce nouveau titre en téléchargement gratuit.

Frank Black y scande des paroles énervées (forcément énervées)  - "I had a bad reaction to your public hobby writings/I get no satisfaction from your very recent sightings/ Cover your breath, cover your teeth, cover your breath, polish your speech" - sur un beat lourd de David Lovering et un riff de guitare monstrueux signé Joey Santiago.

Le groupe, qui a ouvert la voie à Nirvana et est révéré par des figures comme Thom Yorke et Damon Albarn, perd ici en subtilité et en richesse mélodique ce qu'il gagne en puissance et en efficacité FM. Mais d'eux, et de la preuve qu'ils bougent encore, les admirateurs sont prêts à accepter beaucoup.

Grande absente : Kim Deal
Kim Deal, bassiste historique qui vient d'annoncer mi-juin son départ du groupe pour se dédier à son autre formation les Breeders, est ici remplacée par un certain Jeremy Dubs. Et un porte-parole du groupe confirme qu'elle n'est nulle part sur "Bagboy", y compris aux choeurs où l'on jurerait l'avoir entendue.

Pourtant,  la chanson a été enregistrée en octobre 2012, lorsque Kim Deal faisait encore partie de la photo... Le clash d'ego entre Frank Black et Kim Deal avait sans doute déjà recommencé à sévir au sein du groupe.
 


"Un truc un peu bluesy" selon Frank Black
Dans un communiqué relayé par Rolling Stone, Frank Black (ou Black Francis selon l'humeur), exlique que les paroles de "Bagboy" ont été écrites "dans un Starbucks sur l’Harvard Square de Cambridge, à environ 30 mètres de l’endroit où, il y a 25 ans, j’ai composé une partie des paroles d’une vieille chanson des Pixies, "Break My Body" (sur l'album "Surfer Rosa"). 25 ans plus tard, un Stabucks, Harvard Square… j’ai trouvé ça intéressant', dit-il. 

"Quant à la musique du morceau, elle traîne en nous depuis quelques années. Il existe des démos enregistrées avec Joey il y a quelques années à Los Angeles, en lien avec l’idée d’un film qui n’est pour l’instant pas allée plus loin, bien que l’écriture de sa musique ait continué." "Bagboy" est au final "une chanson assez simple, un truc un peu bluesy, un morceau vraiment basé sur deux notes", analyse-t-il.

On ignore si ce single annonce un ep, voire un nouvel album, pour les prochains mois.

Deux dates à l'Olympia
Alors que les Pixies n'ont pas joué ensemble sur une scène depuis novembre 2011, le groupe de Boston est programmé pour deux dates à l'Olympia (Paris) les 29 et 30 septembre. Sans Kim Deal, donc. Là, les fans ne savent plus très bien s'ils doivent rire ou pleurer...

UPDATE 1er Juillet : Une Kim en chasse une autre.
Sur leur site, les Pixies ont annoncé lundi qu'ils avaient trouvé une nouvelle Kim en remplacement de Kim Deal à la basse. Il s'agit de Kim Shattuck, qui officiait auparavant dans le groupe angeleno The Muffs et auparavant encore dans les Pandoras.

Le groupe précise encore que la date parisienne donnera le coup d'envoi de leur tournée européenne qui se poursuivra jusque fin novembre. Une tournée sur laquelle ils promettent, outre leurs classiques, des chansons qu'ils n'ont pas joué sur scène depuis des lustres telles que Brick is Red, Havalina, Tony's Theme et Sad Punk