Lenny Kravitz touche à tout : musique, photo, design et cinéma

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/06/2015 à 17H27, publié le 12/06/2015 à 17H28
Lenny Kravitz à Paris début juin 2015.

Lenny Kravitz à Paris début juin 2015.

© Christopher Kuhn/SIPA

Lenny Kravitz, dont la nouvelle tournée fait halte à l'Olympia le 30 juin, s'emploie actuellement à élargir la palette de ses activités. Agée de 51 ans, la rock star s'essaye à la photographie, au design ainsi qu'au cinéma. Pourtant, cet homme à femmes dit souhaiter avant tout une vie de famille plus sereine.

"J'aimerais à nouveau fonder une famille"

"J'ai sacrifié certaines choses pour mon art. Entre la musique, la photo, les rôles au cinéma (dans "Hunger Games" récemment), la société de design que je dirige, c'est 24 heures sur 24, sept jours sur sept", explique l'artiste dans un entretien à l'AFP.

"Mais je sens qu'il est temps pour moi, même si toutes ces activités que j'aime doivent continuer, de faire de la place à une vie plus personnelle", ajoute le chanteur aux dix albums et quarante millions de disques vendus.
   
La confession pourrait surprendre de la part de cet homme à femmes, connu pour ses nombreuses conquêtes: de l'actrice Lisa Bonet, qui fut son épouse entre 1987 et 1993, au mannequin brésilien Adriana Lima en passant par les chanteuses australiennes Kylie Minogue et Natalie Imbruglia, sans oublier la Française Vanessa Paradis.
   
"Je suis arrivé à un moment de mon existence où j'aimerais à nouveau être marié, fonder une famille, autant de choses que j'ai sacrifiées pour mon métier", avoue le New-Yorkais, vêtu d'une veste en daim à franges et d'un jean's déchiré.
   
"Pas de regret" pour autant, confesse-t-il derrière ses lunettes noires. "Je pense avoir appris de mes expériences passées, elles m'aident à être prêt à affronter le futur".

   

Une expo photo chez "Colette"

Multi-instrumentiste (guitare, basse, batterie...), Kravitz a plusieurs cordes à son arc.
   
La musique, bien sûr, avec un dixième album, "Strut", sorti l'an passé, où il cultive à la fois veine rock vintage, funk et ballade de fin de soirée. Sa
tournée européenne  commence la semaine prochaine avec une étape à l'Olympia, le 30 juin.
 
L'artiste s'est aussi essayé, avec succès, à la photographie. Une sélection de clichés noir et blanc qu'il a réalisés de ses fans en train de le
photographier est exposée dans la très branchée boutique parisienne "Colette", jusqu'au 20 juin (les prix pour des tirages en édition limitée vont de 900 à 7.000 euros).
   
"J'étais déterminé à faire de la photo", raconte-t-il en évoquant ses débuts derrière un objectif. Mais à peine était-il sorti dans la rue avec son
appareil qu'il était assailli par des fans qui le reconnaissaient. "Je me suis dit que si c'est ce qu'on me donnait à voir, alors c'est ce que je photographierais".


Acteur et aspirant scénariste et réalisateur

Le cinéma aussi ouvre ses portes à l'interprète de "Are you gonna go my way", "It Ain't Over 'Til It's Over" et "Mama said". En 2012, il joue dans l'adaptation du roman de Suzanne Collins, "Hunger Games", film de science-fiction où il tient le rôle de Cinna, le styliste de
Katniss (Jennifer Lawrence).
   
Mais la mise en scène tente également ce touche-à-tout qui dit travailler actuellement à l'écriture d'un scénario. "Je voudrais faire un film indépendant, mon propre film", dit-il.

"Le nombre des années n'a pas vraiment d'importance. L'âge, c'est d'abord une question de coeur et d'esprit et, bien sûr, il convient de prendre soin de son corps", souligne le quinquagénaire au physique d'athlète, qui dit se sentir aujourd'hui "plus fort que jamais".