Le rock survitaminé de "Last Train" a ravi ses fans au Bataclan

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/05/2017 à 18H11, publié le 11/05/2017 à 15H58
Jean-Noël, Julien, Tim et Antoine, les quatre membres ud groupe Last Train.

Jean-Noël, Julien, Tim et Antoine, les quatre membres ud groupe Last Train.

© Lucie Rimey Meille

Tout a commencé au collège pour "Last Train". Guitares, voix, batterie et basse, le cocktail parfait pour un groupe de rock. Après les répèt’ dans le garage, entre fun et rigolade, très vite le groupe a mûri. Aujourd’hui "Last Train" est à l'affiche des grandes salles de concert. Leur premier album est prometteur.

A peine 20 ans et déjà un amour inconditionnel de la scène. Les "Last Train" débordent d’énergie et savent la transmettre. Riff endiablés et rythmes électriques les caractérisent déjà. Depuis une dizaine d’années, le groupe travaille ensemble. C’est cette amitié de longue date qui les unit et leur donne autant de peps. Les quatre Mulhousiens jouent avec les codes de la musique rock, se les approprient. Le 9 mai, "Last Train" jouait devant la foule déjà accro du Bataclan.

Reportage : France 3  - M. Coulon / G. Fraize / X. Châtel
C’est en 2014 que le groupe se lance sérieusement dans la musique. Jusqu’alors, ils imitaient leurs idoles, y ajoutant leur patte. Leur premier titre "Cold Fever" les emmène sur les routes de l’Europe pour une première tournée. S’en suivent la création de leur propre label, "Cold Fame" et leur tout premier album "Weathering" en avril 2017. Leur adage? "On n’est jamais mieux servi que par soi-même." Loin d’eux l’idée de jouer les rebelles, ce qu’ils veulent avant tout c’est créer sur scène cette alchimie qui les unit, et transmettre au public toutes leurs émotions. Jean-Noël Scherrer est le chanteur et un des guitaristes de "Last Train". Après leur concert au Bataclan, il s’explique sur ce qui leur tient à cœur : "C’est notre musique, ce sont nos chansons, ce sont nos histoires. On n’essaie pas de faire passer un message ou quoi que ce soit. Ça peut paraître égoïste, mais c’est juste qu’on a envie de faire notre musique, de donner des émotions aux gens, en se libérant de nos émotions."
En 2016, le groupe faisait la première partie de Johnny Halliday. Aujourd’hui, il remplit des salles avec son nom en tête d’affiche. Les médias les présentent comme la relève du rock français. Mais lucide, humble, un sourire au coin des lèvres, Jean-Noël fait le point : "On ne continue pas à le faire en se disant qu’on est la relève. Ce n’est pas l’idée. On continue à faire ce qu’on est. Ce qui est important c’est qu’on soit tous les quatre là, à s’aimer et à se respecter encore longtemps."

Last Train

Last Train

© Lucie Rimey Meille

"Last Train" prochainement :
3/06 au Festival Art Rock – Saint Brieuc
24/06 aux Bichoiseries – Cerisy-Belle-Etoile
25/06 aux Solidays – Suresnes
30/06 à la Nuit de l’Erdre – Nort-sur-Erdre
07/07 au Green Horse Festival – Saint-Etienne-du-Rouvray
09/07 aux Déferlantes Sud de France – Argèles-sur-Mer
13/07 à Musilac – Aix-les-Bains
15/07 aux Decibulles – Neuve-Eglise
21/07 au Grand Souk – La Jemaye
Et plus encore…