Le groupe culte Marquis de Sade se reforme pour un concert unique

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/09/2017 à 19H19, publié le 12/09/2017 à 12H36
Philippe Pascal au chant et Franck Darcel, à la guitare reforment le mythique groupe de rock rennais, Marquis de Sade, pour un concert unique

Philippe Pascal au chant et Franck Darcel, à la guitare reforment le mythique groupe de rock rennais, Marquis de Sade, pour un concert unique

© France 3 / Culturebox

Marquis de Sade, groupe de rock culte des années 1980, fait un retour inespéré dans l'actualité. Les six musiciens de la scène rock rennaise se retrouvent pour un concert unique ce samedi 16 septembre, au Liberté, à Rennes. Autre hommage de la ville bretonne, les Ateliers du Vent invitent 24 plasticiens à illustrer chacun un titre de leur répertoire.

Une énergie à couper le souffle, un son forcément saturé, une gestuelle syncopée soutenant la rythmique des paroles saccadées en anglais, allemand ou français, l'influence du mouvement punk a laissé des traces chez Marquis de Sade. Dissous en 1981, le groupe rennais aurait eu 40 ans en 2017. Un non-anniversaire que Frank Darcel, le guitariste et le charismatique chanteur Philippe Pascal ont décidé de fêter autour d'un concert unique au Liberté, à Rennes le 16 septembre. 

Reportage : E. Pinault / JM. Piron / B. Van Wassenhove / G. Poiron / G. Hamon / J. Ruelle 

1977-1981, l'aventure aura été aussi courte que l'ardeur de l'époque. Marquis de Sade, créé en 1977 par Frank Darcel et Christian Dargelos, ressemble plus à un collectif où les musiciens de divers horizons vont et viennent (plus de 12 formations différentes). Pour ceux qui les ont vus en concert, la singularité et l'engagement des musiciens étaient encore plus palpables sur scène. Après leur séparation, chacun poursuit son chemin en musique. Darcel fonde "Octobre" et Philippe Pascal part dans l'aventure de Marc Seberg et publie quatre albums.
Reste que les gars de Marquis de Sade, influencés par les groupes américains de l'époque comme Television, ont insufflé en Bretagne le mouvement pop-rock-new-wave et déclenché des envies. La région devient "terre de rock" avec en première ligne Daho, Niagara ou Dominic Sonic. La ville des "Jeunes gens modernes" est chaque année le grand rendez-vous des musiques actuelles avec les Trans Musicale de Rennes. 

-> A lire également le Grand Format de France 3 Bretagne consacré au retour sur scène de Marquis de Sade

40 ans après leur formation, l'envie de jouer de la musique est intacte. Cela fait 35 ans que les chansons dorment, presque sagement, au fond d'un tiroir. À peine dépoussiérées les voici aussi fraiches qu'à leur naissance. 

C'est comme se réconcilier avec une personne qu'on avait oubliée. Le jeune homme en colère de Marquis de Sade je ne savais plus qui c'était

Philippe Pascal
Marquis de Sade, groupe culte, groupe mythique, vu de l'intérieur et quarante après, toutes ces dénominations au caractère iconique les font un peu marrer. 

À l'époque on aimait prendre des risques et c'est juste dans la continuation de ce qu'on vivait à l'époque

Frank Darcel
En mai dernier, les fans avaient déjà pu écouter la réédition des deux albums de Marquis de Sade, "Dantzig Twist" et "Rue de Siam" produits par Universal. Pour les membres du groupe, le concert du 16 septembre est surtout l'occasion de se faire plaisir et de retrouver le public des premières heures. 

Y’a pas de nostalgie, c’est plus un hommage à notre public de l’époque, à la ville de Rennes qu’on a connue. L’idée c’est de proposer un concert dans l’esprit du premier album (Dantzig Twist, 1979) qui nous semblait le plus symbolique de ce qu’on a fait à l’époque.

Frank Darcel

Le monde des arts plastiques a également souhaité fêter l'anniversaire de Marquis de Sade. La biennale Teenage Kicks et Poch Records présentent aux Ateliers du Vent une exposition inédite d’œuvres inspirées par les chansons du groupe. 24 plasticiens, français et belges, illustrent chacun à leur manière un titre de leur répertoire. 
Marquis de Sade expo © Patrice Poch

Du 16 septembre au 8 octobre 2017
Entrée gratuite
Vernissage le 15 septembre 

-> A lire aussi l'Interview inédite par un fan de Marquis de Sade