Hellfest : "Les Ramoneurs de Menhirs" réveillent l'esprit des pierres

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/06/2015 à 16H23, publié le 22/06/2015 à 16H06
Loran, guitariste et chanteur du groupe "Les Ramoneurs de Menhirs"

Loran, guitariste et chanteur du groupe "Les Ramoneurs de Menhirs"

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Le concert des "Ramoneurs de Menhirs", groupe breton de punk celtique, était un des temps forts du Hellfest 2015. Immersion au sein d’un groupe connu aussi bien pour ses musiques que pour les combats qu’il a mené.

Les "Ramoneurs de Menhirs" ont fêté les 10 ans du Festival de hard rock de Clisson, dimanche 21 juin.
 

"Ramoner le menhir, c'est réactiver l'esprit des pierres"


C’est en 2006 que l’aventure commence. Les sonneurs Eric Gorce (à la bombarde) et Richard Bévillon (au biniou) s’associent à Maurice Jouanno (chant) et Loran (guitare et chant), ancien membre de Bérurier Noir, groupe phare de la scène punk et alternative française des années 1980. Cette bande de joyeux drilles a ensuite été rejointe par la chanteuse Louise Ebrel puis par le chanteur Gwénaël Kere, suite au départ de Maurice Jouanno l’an passé. En 9 ans, leur punk celtique, mélange de rock et de musique celtique bretonne, a séduit un large public. "Les Ramoneurs de Menhirs" ont déjà plus de 800 concerts à leur actif, en France et à l’étranger (Belgique, Pays-Bas, Québec…).


Reportage V. Calcagni / J-M Lalier / Y. Bontemps / S. Hérel


Des "Ramoneurs" engagés

 
Une des marques de fabrique du groupe n’est autre que leur engagement pour de grandes causes auxquelles ils croient. Ces dernières années, ils se sont notamment mobilisés contre le projet de construction de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes et les OGM. L’an dernier les "Ramoneurs" étaient en première ligne dans le combat contre le harcèlement scolaire et avaient rencontré de jeunes écoliers. S’ils ont fait le déplacement à Clisson, ce n’est pas un hasard. "On vient aussi en soutien au Hellfest par rapport aux intégristes catholiques qui essayent de faire interdire ce festival", déclare ainsi Loran, guitariste et chanteur du groupe.
 
Si vous ne pouvez pas voir "Les Ramoneurs de Menhirs" sur scène cet été dans le cadre des festivals où ils se produiront, vous pouvez toujours vous procurer leur troisième album "Tan ar Bobl" ("Le feu du peuple"), paru l’an dernier.