Gorillaz : le dessinateur Jamie Hewlett nous livre ses goûts et inspirations

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 04/05/2017 à 23H34, publié le 02/05/2017 à 19H32
Les deux créateurs des Gorillaz : Jamie Hewlett (à gauche) et Damon Albarn.

Les deux créateurs des Gorillaz : Jamie Hewlett (à gauche) et Damon Albarn.

© Linda Brownlee

A l'heure où paraît le cinquième album des Gorillaz, "Humanz", que sait-on de Jamie Hewlett, créateur à 50 % du groupe britannique ? Dessinateur, scénariste, auteur de dessins animés, vidéaste, peintre, concepteur de décors de scène et de théâtre, Jamie Hewlett est le responsable de tout l'aspect visuel du groupe. A quelles sources s'est nourri son univers à la fois drôle et sombre ? Rencontre.

  • Quelle était ta BD préférée lorsque tu étais enfant. Et aujourd'hui ?

    Jamie Hewlett : Je lisais "Mad Magazine". Une énorme influence. Aujourd'hui Je ne lis plus de bande dessinées. Mais j’aime toujours Moebius, une grande inspiration. Et Liberatore avec "RankXerox". Globalement, mes goûts vont davantage aux Européens qu'aux Anglais. Plus jeune j'aimais Judge Dredd, c’est évident, mais je lisais Metal Hurlant dès 1994.
    Metal Hurlant ? Mais c’est français !
    Oh mais je ne le lisais pas, je regardais les images (regard gourmand). Moebius m'a soufflé. Mais en même temps j’étais aussi dans Norman Rockwell qui n’était pas un auteur de BD. Je n’étais pas que dans les BD, j’étais aussi dans Picasso, Basquiat.

    Les magazines "Mad" et "Metal Hurlant" dans les années 80.

     

  • Quel est le peintre que tu admires le plus ?

    Jamie Hewlett : David Hockney. Son travail me parle. J’ai toujours été impressionné par sa capacité à se réinventer. Y compris à son âge - il a aujourd'hui plus de 80 ans. J’ai vu l'an dernier une de ses expositions, "82 portraits et une chaise" à la Royal Academy of Arts et c’était absolument incroyable. Les couleurs et les combinaisons de couleurs qu'il a utilisées sont devenues très à la mode ensuite. Il a toujours semblé légèrement en avance sur son temps. Tiens, la peinture sur Ipad : tu te dis pourquoi peindre sur un ipad ? Et bien il le fait et c’est incroyable. J'adore vraiment son travail.
     

    David Hockney raconte le making of de son exposition "82 portraits" à la Royal Academy of Arts en 2016

     

  • Enfant, quel était ton dessin animé préféré ou ton auteur de dessin animé favori ?

    Chuck Jones, sans hésiter. Il a repris Daffy Duck dans les années 70, Bugs Bunny, Pepe le Pew, Vil Coyote, Titi et Sylvestre. Mais Daffy Duck était mon préféré parce que son personnage d’horrible égoïste enfoiré me fait encore pleurer de rire aujourd’hui.
    De toutes tes activités, qui inclut les dessins animés pour Gorillaz mais aussi la peinture, concevoir des décors de théâtre et de concerts, dessiner des costumes etc Quelle est ton activité favorite ?
    Dessiner, bien sûr, et sur une feuille de papier. Quand je conçois un décor ou que je réalise un clip vidéo, je ne le considère pas comme du travail. Si je n'ai pas fait au moins un dessin j'ai l'impression de n'avoir rien fait de ma journée. 


     
  • Tu aimes beaucoup les films de Miyazaki. Lequel plus que les autres ?

    Oh c’est une question difficile. (silence) Je crois que c’est "Mon Voisin Totoro". Le tout premier que j'ai vu était "Le Château dans le ciel" (1986). J’ai ensuite vu tous ses films. Mes deux enfants ont été élevés à Miyazaki. Ils n’avaient pas le droit de regarder Disney, seulement Miyazaki (il rit comme d’une bonne farce). Dans le genre il y a aussi Akira (du mangaka Katshuhiro Otomo) lorsqu’il est sorti en 1988 c’était incroyable et ça l’est encore maintenant. Je l’ai revu il y a six mois et même avec les standards actuels, ça reste incroyable. C’est une véritable œuvre d’art, entièrement dessinée à la main.


     
  • Quel film t’a le plus marqué en grandissant ?

    "Bladerunner" de Ridley Scott (1982). Quand je l’ai vu j’avais autour de 15 ans et j'ai trouvé que le langage visuel qu’il déployait était remarquable. La suite arrive enfin cette année, avec Ryan Gosling et Harrison Ford, je suis tellement excité !
     

     

  • Tu aimes les monstres. Quel est ton film d’horreur préféré ?

    "Zombie" de George A.Romero. Je l’ai vu à onze ans. Ca m’a tellement, mais tellement fait peur ! J’ai fait des cauchemars terribles ensuite. J’étais obsédé par l’idée que des zombies pouvaient me dévorer. C’est de là que vient mon obsession pour les monstres. Ce film a beau être vieux (1978) et daté, quand je le revois aujourd’hui il me file encore la chair de poule. 
     

     

  • Quel est le dernier film qui t’a époustouflé ?

    J’ai vu tellement de films récemment….Hum. Un qui m’a époustouflé ? Pas "Lalaland" en tout cas ! J’ai revu "Singing in the rain" à Noël et ça m’a bluffé une nouvelle fois. Mais pour les films récents ? Ah si ! "Moonlight". Spectaculaire.
     

    "Moonlight" : la bande annonce

     

  • Quelle est ta série préférée ?

    En ce moment c'est "Quarry", une série américaine de Graham Gordy et Michael D.Fuller. Ca se passe à Memphis en 1972, deux vétérans du Vietnam reviennent de la guerre. Ils ne trouvent pas de boulot. Puis ils se font approcher par un homme qui tient une agence de tueurs à gages et qui leur offre des jobs. C’est génial. La musique ressemble à du Otis Redding, c’est magnifiquement tourné. Je la recommande chaudement.
     

     

  • Ton rappeur ou tes rappeurs favoris ?

    Oh mon dieu, c’est une question difficile. En ce moment je suis dans Danny Brown, je l’ai découvert récemment. Il est trop cool. Il est sur le nouvel album. Je l’ai rencontré la semaine dernière et il est tellement drôle. Bien évidemment j’ai toujours aimé De La Soul, ils font partie de ma vie depuis mon adolescence, alors je les vénère (il joint le geste des bras à la parole) pour tout ce qu’ils ont fait. Mais si on retourne en arrière je dirais NWA, Ice Cube quand il est parti en solo, incroyable, A Tribe Called Quest, Jurassic 5, en fait la liste est sans fin.
     

     

  • Ton groupe de rock préféré?

    En fait je n’aime pas trop les groupes de rock. A part les Rolling Stones.
    Et The Clash ?
    Mais Clash ce n’est pas un groupe de rock ! C’est un groupe punk ! Et c’est mon groupe préféré de tous les temps. Toutes catégories confondues. Regarde : Pop ? The Clash. Reggae ? The Clash. Rock ? The Clash. New Romantic ? The Clash (il rit comme en enfant).
    Où es tu quand les Gorillaz sont sur scène ou en tournée ? Tu restes à la maison ?
    (Il rit encore) Je retourne en prison ! Je vais à l’asile ! Je n’ai pas besoin d’être là car tout mon travail est déjà fait à ce stade. Je pourrais rester chez moi mais en général je suis sur la tournée parce que j’apprécie le show, j'aime voir le groupe sur scène. Et puis il m'arrive de réaliser des clips en chemin.
     

     

  • Pourquoi Jacques Prévert est-il ton avatar sur Instagram ?

    Je suis assez francophile. Mais c'est Emma (de Caune, son épouse depuis 2011) qui m'a fait découvrir Prévert. J'ai lu en particulier "Paroles" traduit en anglais. Je suis bien conscient que ça ne peut pas être aussi bien en anglais qu'en français, mais j'adore.
    Quelle est la coûtume française qui te paraît la plus étrange ?
    Je vis depuis plusieurs années dans le 11e arrondissement de Paris alors je ne trouve plus vraiment rien d’étrange dans les façons de faire françaises. Mais j'apprécie le fait que les Français ne ressentent pas le besoin de cacher ce qu’ils ressentent. En te baladant tu peux voir de jeunes couples s’embrasser passionnément, c’est amusant, ça ne se fait pas en Angleterre. J’aime l’ouverture des Français. Le fait qu’ils aiment débattre et se disputer. Et leur franchise.
Jacques Prévert, poète, scénariste et dialoguiste en mars 1963.

Jacques Prévert, poète, scénariste et dialoguiste en mars 1963.

© Bernard Pascucci / Ina / AFP

"Humanz" de Gorillaz est sorti vendredi 28 avril. Le groupe sera en concert le 24 novembre au Zénith de Paris (places en vente vendredi 5 mai à 10h)