Rock en Seine 2014 : retrouvez tous les temps forts de la première journée

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/07/2015 à 15H52, publié le 22/08/2014 à 15H47
Arctic Monkeys sur la grande scène de Rock en Seine 2014.

Arctic Monkeys sur la grande scène de Rock en Seine 2014.

© Culturebox

Des stars et des découvertes... Rock en Seine offre, cette année encore, une affiche magnifique. 60 concerts en trois jours sur les pelouses de Saint-Cloud. Culturebox est installé au coeur du festival pour vous en faire vivre les meilleurs moments.

00.32 Cette fois, c'est la bonne. Arctic Monkeys vient de terminer son set. 1h30 d'un show très maîtrisé qui a largement convaincu le public. 

00:10 Les dernières notes d'Arctic Monkeys...? Le public espère un rappel. Et il a raison d'espérer, voici le groupe de retour pour un ultime bonus. 
La set-list du groupe pour ce concert parisien
Set-list Arctic Monkeys
23:40 C'est Etienne de Crécy qui referme cette première soirée de Rock en Seine. Difficile pour lui de revenir après le Cube ? Pas le moins du monde à voir son nouveau projet Superdiscount 3 qu'il présente ce soir en avant première - l'album est promis pour cet hiver. A demi planqués derrière deux séries de lettrages lumineux, De Crécy et ses complices de live Alex Gopher et Julien Delfaud, mettent le feu avec de tout nouveaux morceaux très efficaces. A l'instar de "Cut The Crap", le nouveau single déjà publié, et le prochain "Hashtag my ass", ces nouveaux hymnes à danser sont moins durs que ses titres en solo mais non moins musclés. Joyeux, funky, avec quelques éclats de hip-hop et quelques pointes de mélancolie techno, ils font irrésistiblement bouger la tête. Le patron est de retour. Et il va nous rendre fous. (lire notre toute fraîche interview d'Etienne de Crécy au sujet de Superdiscount 3)
Superdiscount - Rock en Seine © Laure Narlian
23:15 C'est parti pour Trentemoller sur la scène de l'industrie. Le Dj danois, qui était seul sur ses premiers albums, s'accompagne aujourd'hui de musiciens. La fin de cette première journée approche et les festivaliers se lâchent. De nombreux talents de danseurs se révèlent sur l'électro de Trentemoller !

23:02 Piles à l'heure, les Arctic Monkeys investissent la grande scène, accueillis par un public très chaud qui connaît parfaitement leurs chansons. Entrée en scène impeccable d'Alex Turner et sa bande devant cette foule immense. Dans un jeu de fortes lumières, la silhouette des stars apparaît doucement sur les premières notes de "Do I wanna know", gros tube de leur dernier album. Parfait pour entamer quelques premier tours de hanches. Ceux qui redoutaient des Arctic Monkeys fatigués de leur gigantesque tournée mondiale doivent être rassurés ! Les stars semblent être en grande forme ! Le concert est en direct sur Culturebox
 
Arctic Monkeys à Rock en Seine

Arctic Monkeys à Rock en Seine

© Culturebox
22:55 Ce n'est pas un concert c'est un assaut sonore : Die Antwoord en live ce sont leurs disques puissance 1000. Le son des Sud-africains est délibérément agressif, et les images de leurs clips choquantes. Ca démarre avec les cris de guerre provocateurs du rappeur en chef Ninja - "Fuck you in the ass" - et tous leurs hits défilent ensuite de "Rich Bitch" au récent "Pitbull Terrier" en passant par "Fatty Boom Boom" et "I Fink U Freeky". Plus tard, ils scandent  et font scander à la foule "Fuck your rules, Fuck your rules"... Ce sont de vrais punks. Mais cette agressivité lourde et électrique est éprouvante sur la durée et des dizaines de personnes s'extraient de la foule au bout de 20 minutes pour aller respirer un air moins vicié. A leur passage, on en a entendu ricaner "y sont pas prêts. Trop hardcore !". 
Die Antwoord à Rock en Seine © Laure Narlian
22:50 "C'est la grosse surprise de la journée, la grosse claque. Dès les premières notes, j'ai eu des frissons. Je ne les connaissais pas, mais je vais les suivre, c'est sûr", dit un spectateur qui achète un T shirt des Royal Blood

22:30 Le concert de Die Antwoord c'est du sport ! La machine maléfique est en marche et rien ne semble pouvoir l'arrêter : le concert a à peine commencé que le public, à fond, est déjà en nage. 

21:55 C'est parti pour Royal Blood sur la scène Pression Live. Le duo basse-batterie assure un rock garage efficace. Toutes les têtes balancent dans le public. 
Royal Blood à Rock en Seine © Claire Digiacomi
Question : les Arctic Monkeys sont-ils vraiment dans les coulisses ? Au Festival de Glastonbury l'an dernier, un des Arctic Monkeys avait en tous cas porté un tee-shirt à l'effigie de Royal Blood...  21:30 Changement radical d'ambiance en passant des Hives qui font trembler la grande scène à Mac DeMarco qui interprète "Brother". Pour apprécier en concert cet enternainer né, il n'y a pas besoin de connaître ses morceaux. Il suffit de se laisser porter par le spectacle. Car ce showman est absolument irrésistible et surtout hilarant. Lorsqu'il allume une cigarette sur scène, son bassiste lui dit : "Tu vas finir en prison, mec". Et lui : "On voudrait bien un peu de coke après le show mais ce n'est pas pour moi, hein". Et le voici qui fait monter sur scène un homme du public, genre monsieur muscles torse nu et qui prend ses aises... Mac terminera son show échevelé en surfant sur le public depuis la scène jusqu'au fin fond de la foule et retour ! Plus cool que lui, tu meurs. 
Mac DeMarco à Rock en Seine © Culturebox
20:53 Sur la Grande Scène, The Hives, vestes blanches et pantalons noirs démarrent pied au plancher ! "We stopped the rain and we make the sun goes down" dit le chanteur. Un micro récalcitrant va perturber les premiers morceaux. Mais l'énergique chanteur Howlin' Pelle Almqvist ne se laisse pas faire et s'appuie sur le public pour entonner ses efficaces hymnes punk. Avec quelques mots en français en prime. "Etes vous prêts à entendre de la rock´n roll music ? Explosive alors !". 
Très joueur, le chanteur fait asseoir le public au cours d'un long monologue délirant. Le concert est à vivre en direct sur Culturebox
The Hives sur la Grande Scène de Rock en Seine © Culturebox
20:40 Après avoir repris les Beastie Boys ("You gotta fight for your right to party") et remercié "les deux arcs en ciel" qui se dessinent devant la scène, Blondie attaque "Heart of Glass" pour terminer le show.
Debbie Harry sur la scène de Rock en Seine 

Debbie Harry sur la scène de Rock en Seine 

© Laure Narlian
 
19:55 Lorsque Debbie Harry, perruque platine, entame les premières mesures de "Call Me", la foule rugit de plaisir. De mémoire de festivalier, on a rarement vu autant de monde devant la scène de la Cascade. Le public de Blondie n'est pas seulement composé de quinquas, loin de là. Beaucoup de jeunes connaissent ses tubes par coeur. On danse sous la pluie et dans la boue. 

19:38 Blondie sera sur la scène de la Cascade dans 10 minutYes. Juste le temps d'écouter l'interview accordée par Debbie Harry à Martin Igier lors de son passage au Luxembourg, il y a quelques semaines. 
19:25 Déguisés comme à leur habitude, les Crystal Fighters doivent commencer leur concert avec leur chanson "Solar System" alors que la pluie se met à tomber autour de la scène de industrie. Le guitariste des Crystal Fighters tente de diffuser de l'amour dans le public entre deux chansons : "Ce qui importe c'est le présent, et ce soir on est une grande famille. Alors faites un câlin à la personne sur votre droite, serrez votre frère ou votre soeur"... 
18:45 Un homme en noir sur la Grande Scène... Jake Bugg arrive presque timidement, la mine extrêmement boudeuse, comme à son habitude. Le contraste est saisissant avec les sourires (très féminins) du premier rang. Après avoir démarré son set par la diffusion d’un court morceau de Robert Johnson, comme nous l’avions déjà remarqué lors de sa première tournée française. Mais aujourd'hui, le public réagit beaucoup plus aux chansons (et parfois désormais tubes ) du jeune songwritter de Nottingham.
Jake Bugg à Rock en Seine © Culturebox
 
18:35 
Comme leur nom ne l'indique pas, les Wild Beasts sont plutôt sages sur scène et dans leur musique. Le chanteur, connu pour sa voix de tête, descend tranquillement son verre de vin rouge entre les chansons. Le guitariste a joué quelques notes avec un archet au début du concert

18:28 Si on adore les trois anglais de Traams, un pied dans le punk et l'autre dans le noise americain, le public n'est pas encore familiarisé avec eux. Du coup, les subtilités de leurs compositions se perdent un peu en ce début de soirée sur cette scène Pression Live en plein air. Mais la hargne reste et comme le disait notre voisin, c'est du rock et c'est bon ! Leur hit "Flowers" tiré de l'album "Grin" réveille un peu la foule, jusqu'ici un peu tétanisée par ce bruit blanc qui envoie.
Traams à Rock en Seine

Traams à Rock en Seine

© Laure Narlian
18:00 Le concert des Wild Beasts commence sur la scène de la Cascade et sous un petit crachin. 

17:40 Sur la grande scène, Gary Clark Jr balance un gros blues qui ne tâche pas mais plonge Saint-Cloud à l'heure texane. Sur la scène, les quatre musiciens chevronnés déploient une impressionnante puissance de feu. Lourde rythmique, solos époustoufflants. Le guitar-hero Gary Clark Jr se révèle plus classique que prévu, finalement dans la lignée d'un Robert Cray. Le public est plus âgé, les ados s'éclipsent vers d'autres scènes. Les connaisseurs apprécient cet excellent moment malgré les premières gouttes de pluie. 
Gary Clark Jr à Rock en Seine © Olivier Flandin
17:05 Pegase débute son concert sur la scène de l'industrie. La pop rêveuse de Raphael d'Hervez, entouré de 4 musiciens prend une nouvelle dimension en live. Mélodique mais plus nerveuse et même dansante.
Très a l'aise, sourire charmeur, le jeune Nantais tient ses promesses. Et si l'on en croit les jeunes filles en fleurs du premier rang qui lui envoient des oeillades torrides en se remettant du rouge à lèvres, il ne devrait pas tarder à recevoir quelques sous vêtements à ses concerts...
Pegase à Rock en Seine

Pegase à Rock en Seine

© Olivier Flandin
16:55 Contrat réussi pour Kitty, Daisy and Lewis qui ont remplacé Voldbeat au pied levé. Ce groupe anglais créé par deux sœurs (Kitty and Daisy) entraîne le public de la scène de la Cascade dans un chaleureux brassage de vieux rock roots et de blues qui inspire quelques pas de danse a certains, et qui semble avoir le pouvoir de chasser les nuages ! Petites particularité : les musiciens sont interchangeables et se relaient au chant, à la batterie et aux claviers !
Kitti, Daisy and Lewis à Rock en Seine

Kitti, Daisy and Lewis à Rock en Seine

© Olivier Flandin
16:23 Officiel, Culturebox retransmettra ce soir le concert d'Arctic Monkeys ! Et dimanche soir Queens of the Stone Age ! Actuellement, 20 concerts sont prévus ! 

Les concerts retransmis par Culturebox tout au long du week-end (la liste est susceptible d'évoluer) : 

Vendredi 22 août 
Samedi 23 août
  • Junip : 16h15 - 17h00 (Scène de la cascade)
  • Saint-Paul & TBB : 17h00 - 17h50 (Grande scène)
  • Alb : 17h10 - 17h50 (Scène de l'Industrie)
  • Thee oh Sees : 17h55 - 18h45 (Scène de la cascade)
  • GOAST : 18h45 - 19h45 (Grande scène)
  • Emilie Simon : 19h45 - 20h45 (Scène de la cascade)
  • Joey Badass : 20h55 - 21h45 (Scène de l'Industrie)
  • Flume : 22h00 - 23h00 (Scène de la cascade)
  • The Horrors : 23h05 - 00h05 (Scène de l'Industrie)

Dimanche 24 août 
16:21 Jessica 93 termine son concert devant un public très attentif, comme hypnotisé par les boucles de guitares saturées du musicien. Seul sur scène, Geoffroy Laporte (c'est son vrai nom) est un habitué des petites salles underground et généralement un peu sombres. Cette ouverture de Rock en Seine est une vraie mise en lumière, à tous les sens du terme.
Jessica93 à Rock en Seine © Olivier Flnadin
Geoffroy Laporte alias Jessica93 à Rock en Seine - reportage : C. Cabral / M. Garreau / C. Nicolas / S. Dufour
15:33 Coup d'envoi de l'édition 2014. Le programme a été légèrement remodelé et c'est Cage The Elephant qui ouvre énergiquement le bal sur la Grande Scène. Gros son "garage" et un chanteur déchaîné dès le premier titre, sous des nuages noirs…Clin d'oeil, le groupe joue l'intro de "Seven Nation Army" des White Stripes... avant que le chanteur ne replonge, torse nu cette fois, dans la foule. A voir en direct sur Culturebox  
15h40 vendredi, le chanteur de Cage The Elephant est déjà dans la foule

15h40 vendredi, le chanteur de Cage The Elephant est déjà dans la foule

© Olivier Flandin