Festival Rock en Seine

du 25 au 27 août 2017

Arctic Monkeys à Rock en Seine, promesses tenues ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/07/2015 à 16H26, publié le 23/08/2014 à 13H28
Alex Turner au look très américain des années 50' à Rock en Seine 2014

Alex Turner au look très américain des années 50' à Rock en Seine 2014

© Olivier Flandin

C’était le groupe hyper attendu de la première soirée de Rock en Seine et Arctic Monkeys n’a pas déçu malgré une communication minimale avec le public. Le show, rondement mené, a même pu en rassurer certains…

« Quoi, ils font faire une pause ? ». La discussion a occupé quelques groupes de fans avant le début du concert sur la pelouse du Domaine de Saint-Cloud. Car depuis la déclaration du batteur Matt Helders à l’AFP dans le cadre d’une tournée internationale épuisante, on se demandait ce qui arrivait au grand groupe de rock du moment. « Nous n'avons jamais eu vraiment une pause indéfinie. Je ne pense pas que nous puissions tourner davantage", avait-t-il expliqué.

Mais la question a vite été oubliée dès l’arrivée impeccable d’Alex Turner et les premières notes de "Do I Wanna Know ?" un des tubes de leur dernier album. Gros son, voix parfaite, et premiers légers déhanchements sous les regards très féminins du premier rang.

Le ton est donné et c’est sous un déluge de lumières que le groupe enchaîne avec le très rock " Briantorm " tiré de "Favourite Worst Nightmare", leur deuxième album, puis avec  "Dancing Shoes", du premier. Ils vont ainsi piocher dans l’ensemble de leur répertoire, du plus énergique et efficace ( «"Fluorescent Adolescent ",  " My Propeller "...) à quelque douceurs bienvenues.
C'est dans un vrai slow, avec un très langoureux "I wanna be yours " sous des lumières de boules à facettes que le concert semble se terminer, avant trois rappels indispensables.

Si Arctic Monkeys sont apparus très pros, très concentrés mais un peu impersonnels dans la première partie du concert, ils se sont montrés ensuite un peu plus chaleureux, en parlant (un peu) au public et en s’adressant quelques sourires mutuels.
Alex Turner s'est aussi lancé dans qulques solos de guitare

Alex Turner s'est aussi lancé dans qulques solos de guitare

© Olivier Flandin
Et puis quand arrive Alex Turner, seul à la guitare, pour débuter une belle version de "When the sun goes down", on se dit que ces gars là ont tout de même signé un nombre impressionnant de sacrées bonnes chansons ! Le concert se termine finalement sur "RU Mine" et  une  intro un peu brouillonne avec larsen. Comme pour rappeler que derrière ce groupe au professionnalisme parfois un peu froid, se cache aussi une bande de copains de lycée, qui finalement, ne semble pas si fatiguée…
Des fans d'Arctic Monkeys durant le concert de Rock en Seine

Des fans d'Arctic Monkeys durant le concert de Rock en Seine

© Bertand Gay / AFP