Festival Rock en Seine

du 25 au 27 août 2017

Skip the Use à Rock en Seine : "Le prochain album sera encore plus rock !"

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 25/07/2014 à 15H31, publié le 25/08/2013 à 16H33
Skip the Use sur scène, c'est toujours très chaud ! 

Skip the Use sur scène, c'est toujours très chaud ! 

© VINCENT DAMOURETTE/SIPA

Avant de se produire sur la scène Cascade de Rock en Seine, Mat Bastard, le chanteur, et Yan Stefani, le guitariste de Skip The Use nous racontent leur Tour de France des Festivals et la préparation de leur nouvel album.

La perspective de jouer sous la pluie vous dérange ? 
Mat Bastard : Ah non, pas tout ! C’est très Nord-Pas de Calais, pas de problème ! Nous sommes blindés avec ça. Ça nous change pas de la maison, c’est bien, on se croirait chez nous…

Vous enchaînez les festivals depuis deux ans, on vous a vus partout. Vous arrivez à trouver des différences d’une ville à l’autre ?
Mat Bastard : Oui, bien sûr… Le paysage change. Le public, pas vraiment, puisque les gens viennent toujours de partout, de France ou d’autres pays. C’est agréable, on rencontre d’autres groupes… Cette vie en tournée, c’est ce qu’on aime, c’est ce qu’on voulait faire. On aurait aussi apprécié faire les « Les Vieilles Charrues »… eux peut-être moins ?

Quand Johnny Hallyday se trompe et salue le public de Clermont-Ferrand sur la scène de Saint-Etienne… ça risque de vous arriver, avec l’enchaînement des dates ? 
Mat Bastard : Oh oui ! On demande d’ailleurs toujours où on est avant de monter sur scène… Non, je rigole, 

Sur scène, vous êtes toujours ultra-bondissant…Comment tenez-vous physiquement ?
Mat Bastard : Le secret, c’est les frites !
Yan Stefani : Non… C’est juste une bonne hygiène de vie.

Alors le nouveau disque ? Vous visez toujours une sortie pour le printemps ? 
Yan Stefani : On est en plein dedans. On a commencé à enregistrer quelques morceaux et on va continuer durant tout le mois de septembre. On est impatients que ça finisse et que ça sorte. Et ce sera un disque rock…

Plus pop que punk-rock ?
Mat Bastard : Oh non, au contraire. Ce sera encore plus rock que le précédent !

Toujours supporters du LOSC ?
Mat Bastard : Ah non, moi je supporte le PSG, et lui l’OM. Mais dans le groupe, c’est vrai, il y a des supporters de Lille.
Yan Stefani : On aimait bien Rudy Garcia (ex entraîneur du LOSC parti à Rome). Après, comme on adore discuter de foot pendant les tournées pour s’en mettre plein la tête, lui a choisi le PSG… C’est pas le meilleur choix, c’est sûr !