Chance The Rapper a ouvert le bal à Rock en Seine

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 25/07/2014 à 15H32, publié le 23/08/2013 à 17H56
Chance the Rapper à Rock en Seine

Chance the Rapper à Rock en Seine

© Clément Martel / Culturebox

Jeudi, il était sur scène au Stade de France en première partie d'Eminem, avec les pointures Kendrick Lamar, Tyler The Creator et Earl Sweatshirt. Vendredi, c'est lui qui a donné le coup d'envoi de la nouvelle édition de Rock en Seine, où il était le tout premier à se produire sur la Grande Scène. Qui est ce rappeur prometteur ? Quelques éléments de réponse si vous l'avez loupé.

Chance The Rapper est la dernière merveille en date issu de la scène bourgeonnante de Chicago. Il l’a d’ailleurs rappelé à plusieurs reprises sur scène vendredi, s’indignant avec humour que le public semble ignorer le rap de sa ville, dont le plus connu des représentants est Kanye West. Il faut dire que depuis deux jours, du Stade de France à Rock en Seine, ce jeune rappeur prometteur est abonné des préludes et premières parties, lorsque le public est encore très clairsemé et n’a souvent jamais entendu parler de lui. On appelle ça essuyer les plâtres.

Vendredi, il a eu l’honneur de lancer le bal sur la grande scène de Rock en Seine, sous un soleil de plomb et devant un public de moins de 400 personnes. Si le concert a débuté pile à l’heure (15h30), Chance The Rapper s’est fait attendre une bonne quinzaine de minutes, pendant que son Dj Orio chauffait le public avec un medley de gros tubes, de Kanye West à Jay-Z, en passant par le « Harlem Shake » de Baauer.
 
Sa mixtape se retrouve classée au Billboard, une première
Bob fleuri sur la tête, extrêmement détendu – alors que la veille, ce maître des réseaux sociaux tweetait après sa performance au Stade de France « maintenant je vais me bourrer la gueule, Goodnight I love You Paris » - il a joué essentiellement des titres de « Acid Rap » son dernier album.

Pardon, pas son album mais sa mixtape, offerte au téléchargement gratuit sur son site (et ci-dessous) depuis des semaines, et qui s’est retrouvée, au vu du succès, dans le classement des ventes Billboard, certains sites indélicats présents notamment sur Amazon l’ayant mis en vente sans son autorisation !  Aujourd'hui, l'album est aussi nominé au titre de "Meilleure Mixtape" de l'année aux prochains BET Hip Hop Awards (qui seront dominés par Kendrick Lamar avec 14 nominations !!) programmés fin septembre.
 
C’est dire si vous auriez tort de passer à côté de ce phénomène âgé de 20 ans tout juste.
Qu’a-t-il de plus que les autres ?

"Acid Rap"
D’abord, son album « Acid Rap », bourré de petits tubes en puissance, dont "Juice" ou "Cocoa Butter Kisses", est réjouissant de bout en bout. Chancelor Bennett de son vrai nom, qui a fait ses classes en rappant a capella lors de performances de poésie façon slam à Chicago, y déploie un phrasé versatile mais pas outrageusement technique, qui tire parfois sur le chant.
 
Musicalement, son style gorgé de soul, influencé aussi bien par l’acid-jazz des années 90 que par le hip-hop américain de cette même époque (Freestyle FellowShip, Souls of Mischief ou Tribe Called Quest dont il reprend le sample de « Sucka nigga » sur « NaNa ») ou par Jamiroquai (son héros), est plein de fantaisie.
 
Ce qui frappe surtout c’est sa grande liberté, de ton, de thèmes et de sons. Souvent comparé à Kendrick Lamar, Eminem ou Kanye West, il ne ressemble pourtant à personne d’autre qu’à lui, un jeune de Chicago bien dans ses baskets, ni gangster ni vertueux, qui ne s’interdit ni de jurer ni de parler de drogue et de sexe, mais sans ostentation ni vulgarité, et sait aussi se faire romantique (essayez "Cocoa Butter Kisses" avec votre chérie vous ne serez pas déçus).
Fraîcheur peut rimer avec profondeur
Elevé dans un milieu plus privilégié que la moyenne – ses deux parents travaillent pour le gouvernement – il a pourtant perdu un de ses meilleurs amis sous ses yeux lors d’une bagarre à une fête il y a quelques années. Cette perte hantait sa première mixtape #10Days (démarrée alors qu’il avait été exclu 10 jours durant sa dernière année de lycée pour avoir été pris en train de fumer un joint) et elle est encore présente en pointillé sur « Acid Rap ». Cette blessure apporte une épaisseur et une gravité intéressantes à son rap frais, drôle et plutôt optimiste.
 
Restait à le voir sur scène. Il a prouvé à Rock en Seine, dans des conditions loin d’être idéales, qu’il avait une présence scénique forte. On l’a vu improviser et haranguer la foule pour la faire bouger, et obtenir satisfaction, ce qui n’était pas gagné. On a maintenant hâte de le voir dans de meilleures conditions, peut-être accompagné d’un vrai groupe. Et qui sait, en invité durant le show de Kendrick Lamar vendredi soir à Rock en Seine ?

La Mixtape "Acid Rap" de Chance The Rapper est non seulement à l'écoute mais aussi téléchargeable gratuitement et légalement ci-dessous :