Festival Rock en Seine

du 25 au 27 août 2017

Il n'y aura pas d'ours au festival Rock en Seine

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/07/2013 à 19H01, publié le 14/08/2012 à 14H30
Numéro de montreur d'ours de La Compagnie Atchaka

Numéro de montreur d'ours de La Compagnie Atchaka

© Atchaka

L'animation avec un ours envisagée dans le cadre francilien de rock "n'est plus programmée depuis plusieurs jours", a assuré mardi le directeur et fondateur du festival, François Missonnier, interrogé par l'AFP.

Toutefois, "cette décision n'est pas liée" au courrier envoyé par l'association de défense des animaux Peta France aux organisateurs du festival, a-t-il précisé. L'association avait demandé aux organisateurs de Rock en Seine, prévu du 24 au 26 août au Domaine national de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), de retirer une attraction mettant en scène un ours lors du prochain festival, en raison de sa cruauté envers l'animal.

Dresser un ours, c'est "briser son esprit indépendant", souligne Peta
"Exposer un ours ou tout autre animal au chaos et au bruit d'un festival de  musique est cruel, et nous vous demandons d'annuler cette attraction et d'imposer une politique contre le fait de soumettre des animaux au stress en les exposant à Rock en Seine", soulignait le courrier que l'association Peta adressé au directeur et fondateur du festival, François Missonnier.

"Qu'ils soient nés en captivité ou non, les ours sont des animaux sauvages qui n'exécutent des numéros seulement une fois que leur esprit indépendant ait été totalement brisé. Les dresseurs emploient la punition physique, la terreur et l'intimidation pour que les animaux restent apeurés et accommodants", ajoute l'association.

La compagnie "traite bien les animaux", selon la direction de Rock en Seine
"La compagnie qui devait monter le spectacle avec l'ours est reconnue. Elle traite bien les animaux", a tenu de son côté à préciser François Missonnier, qui n'a pas précisé les raisons du retrait de l'animation.

Outre la participation de nombreux groupes et artistes, dont Placebo, Green Day, The Black Keys, la 10e édition du festival devait proposer un cirque baptisé "Rock'n'roll Circus" avec montreur d'ours, "fakir", "femmes à barbe" et autres "phénomènes de foire". Selon le collectif Peta, le festival Rock en Seine "met sa réputation en danger en se rabaissant à ce genre de promotion de mauvais goût", alors que plusieurs groupes au programme "ont témoigné leur amour pour les animaux".