Découvrez le rockuduro, mélange explosif et festif de rock et de kuduro, musique traditionnelle angolaise.

La joyeuse bande originaire de Porto aime le rock qui fait mal, celui qui vous réveille et vous invite au pogo. Mais pas que. Throes + The Shine, c'est l'énergique rencontre entre guitares et percussions grasses et rythmes africains, en référence au passé colonial du Portugal en Angola.

C'est donc sur les rives du Douro, le fleuve qui traverse Porto (nord du Portugal), qu'est née cette formation d'un genre nouveau, que la critique s'est empressé de qualifier de "rockuduro" (également titre du premier album sorti en 2012) , contraction de rock, bien sûr, et de kuduro, du nom de cette musique traditionnelle d'Angola, ancienne colonie portugaise. Throes + The Shine concocte un hommage aux métissages de la société portugaise et à son héritage culturel, à l'instar d'un autre groupe, le lisboète Buraka Som Sistema, l'aîné qui a ouvert la voie à ses homologues de Porto.

Regardez le clip de "Batida", extrait du pemier album de Throes + The Shine (Rockuduro)


D'un groupe à l'autre, la recette reste la même et fonctionne à merveille : la rencontre énergique de percussions folles à des arrangements électroniques ingénieux et des guitares saturées. « Le kuduro s’inspire de tout ce qu’a produit la musique électronique depuis 30 ans. Sa singularité ? La langue portugaise donc, mais aussi les percussions africaines, un soleil écrasant, et puis une danse beaucoup trop cool, qui donne envie de tout claquer pour profiter de la life en shakant son body », peut-on lire dans la critique des Inrocks

Écoutez l'album "Mambos de Outros Tipos" de Throes + The Shine :

Distribution

  • Date 28 août 2015
  • Durée 47min
  • Production Sombrero & Cie