Festival Rock en Seine

du 25 au 27 août 2017

Cassius revient ensoleiller la rentrée avec "Ibifornia" et un set à Rock en Seine

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 23/08/2016 à 21H12, publié le 23/08/2016 à 18H46
Cassius : Philippe Zdar et Boombass version tropiques.

Cassius : Philippe Zdar et Boombass version tropiques.

© DR

Fleurons de la french touch, mais aussi de la production hip-hop hexagonale (chez Mc Solaar) et de l'abstract hip-hop (La Funk Mob), Philippe Zdar et Boombass alias Cassius, sont de retour vendredi avec un nouvel album chaud bouillant. "Ibifornia" fleure bon l'été, la fête, les hibiscus dans les cheveux et les crépuscules rougeoyants. Pour l'occasion, le duo vient ambiancer Rock en Seine dimanche.

"Ibifornia", destination imaginaire taillée pour le dance-floor

Depuis "1999", leur premier album paru sous le nom de Cassius en 1998, les inséparables Philippe Zdar et Hubert Blanc-Francard, dit Boombass, sont des machines à danser certifiées, sur disque comme en dj set.

Dix ans après "15 Again", et cinq ans après le hit single "I <3 U So", son clip et son appli interactive addictive, le duo parisien nous invite avec son quatrième album à un voyage en "Ibifornia". Un lieu paradisiaque pour fêtards, à mi-chemin entre Ibiza et la Californie, qui ne connait pas les petits matins gris. Un pays tropical où la musique met le feu aux fesses et où le danseur est roi.

Pedro Winter, cerveau du label Ed Banger, précise les contours de cette carte postale exotique: pour lui, cet album est un mélange de Fela et de Talking Heads "partis de Detroit pour Ibiza". Accrochez vos ceintures.

Des chansons plus que des tracks

Une brochette d'invités a pris place à bord de ce vaisseau hédoniste fonçant plein gaz vers l'azur, à commencer par Chan Marshall de Cat Power et Mike D des Beastie Boys, mais aussi Pharrell Williams et Ryan Tedder de OneRepublic. Car si "Ibifornia" malaxe dans un même chaudron la pop californienne, la disco, la funk, l'afro-beat et la house de Chicago, il s'agit avant tout d'un album de chansons.

"Nous avons une énorme culture chanson", souligne Philippe Zdar dans le magazine Tsugi qui leur consacrait sa couverture cet été. "Depuis quelques années, on a envie de travailler avec de véritables voix, aller en studio et ne pas uniquement travailler à partir de samples. On a envie d'aventure humaine. En studio quand Cat Power chante sur ton instrumental, c'est une émotion inouïe."

Cat Power et le Beastie Boy Mike D en invités d'honneur

Cat Power est une vieille connaissance de Philippe Zdar. Très demandé depuis qu'il est associé aux plus gros succès de Phoenix, il a en effet mixé son dernier album "Sun" paru en 2012. Présente ici sur trois titres, la chanteuse fait merveille. Sa voix de velours fêlée est à son summum sur le gospel électronique de "Feel Like Me", où elle égale ses modèles de la musique noire, comme Mary J Blige. Philippe Zdar confie même dans Tsugi avoir pleuré en réécoutant ses prises.

Mike D des Beastie Boys n'est pas non plus là par hasard : Philippe Zdar a mixé l'album final des Beastie Boys, "Hot Sauce Commitee Part Two", paru en 2011, un an avant la mort de Adam Yauch. La participation de Mike D à "Ibifornia" s'est décidée au feeling sur un coup de tête et on ne s'en étonne pas tant elle respire le plaisir et le fun : Mike rime avec la fougue de ses 15 ans sur "Love Parade" et surtout avec une verve nasty à tomber sur "Action", en ping-pong fiévreux avec une Cat Power plus mordante et "black" que jamais.

La version interactive de ce clip signé des géniaux Français de We Are From L.A. ("Happy" de Pharrell c'était eux) est à retrouver ici.

Pharrell, -M- et l'artiste Maurizio Cattelan sont aussi de la party

Le vieux copain Pharrell Williams, déjà présent sur le précédent album de Cassius (sur le titre "Eye Water"), pose sa voix familière sur "Go Up", une sucrerie soul funk à mi-chemin entre le dernier Daft Punk et le dernier Pharrell. Le chanteur de OneRepublic Ryan Tedder, qui rappelle très fortement Robbie Williams sur le titre d'ouverture "The Missing", inocule une hauteur plus princière au très pop "Hey You !".

Pour compléter cette dream-team, Cassius a également emmené dans ses bagages la guitare hendrixienne de -M- (Matthieu Chedid) et le saxophone chaleureux de Laurent Bardainne de Poni Hoax.

Excepté "Ponce", le petit bijou de house émotive et soyeuse qui referme l’album, "Ibifornia" est le seul titre instrumental. Placé pile au milieu du disque, cette pièce de résistance kitsch nous entraîne, avec sa voix "blaxploitation", ses gazouillis d'oiseaux exotiques et ses cris de singe, au cœur d’une jungle luxuriante utopique. A l’instar des visuels joyeusement dérangeants de l’album signés du provocateur Maurizio Cattelan (Toilet Paper magazine), ce soleil en trompe l’oeil nous donnera encore quelques semaines l'illusion de l'été.

"Ibifornia" de Cassius (Ed Banger / Because Music) sort vendredi 26 août
Cassius est en live/dj set à Rock en Seine dimanche à 21h00 sur la Scène de la Cascade Suivez leur live en direct streaming sur Culturebox