Paul Janeway et ses gars incarnent le renouveau de la soul, tout en puissance mais ne niant pas ses références
Vidéo : St. Paul & the Broken Bones - Don't Mean a Thing - Live @ Rock en Seine 2014

Vidéo : St. Paul & the Broken bones - I'm torn up - Live @ Rock En Seine 2014
 


Il y a des voix qui accrochent mieux le microsillon que d’autres. Celle de Paul Janeway va jusqu’à accrocher le plus infime octet que puisse dissimuler un fichier son !

Celui qui s’est fait pseudo-canoniser en passant à la tête des Broken Bones, sextet soul bien doté en cuivres et en section rythmique, pourrait être exactement Sharon Jones si Dieu l’avait faite naître en homme blanc. Jusqu’à ses 18 ans, c’est ce Dieu facétieux que le jeune Paul s’apprêtait à combler de sa voix magistrale, dans les prêches enflammées qui font de l’Alabama cette boucle de la « Bible Belt ». Rendons grâce aux dieux de la musique d’avoir été plus forts. St Paul & The Broken Bones est la nouvelle incarnation saisissante d’une néo-soul plus vivace que jamais, rassemblant Alabama Shakes, les Dap Kings, et Mayer Hawthorne.

Distribution

  • Date 23 août 2014
  • Durée 50min
  • Production Sombrero
A lire aussi