20 ans après "Dummy", Portishead toujours là : la magie est intacte

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 21/08/2014 à 15H55, publié le 21/08/2014 à 15H43
Portishead au festival allemand de Graefenhainichen 

Portishead au festival allemand de Graefenhainichen 

© Sebastian Gabsch/Geisler-Fotopre

Portishead aura passé l'été sur les scènes des festivals européens. De Beauregard à Rock en Seine, en passant par Lyon, Saint-Malo, le Portugal, l'Irlande, l'Allemagne, la Finlande et même un crochet par Istanbul. Une quinzaine de concerts qui saluent les vingt ans de l'album Dummy, que le groupe ressort en vinyle le 25 août.

Paresseux, les Portishead ? Trois albums et un live en 20 ans de carrière, on a connu plus prolifique. Personne ne reproche pourtant au groupe de Bristol de se reposer sur ses lauriers. Il y a autour du trio anglais (renforcé par quatre autres musiciens pour cette tournée) une perpétuelle bienveillance. Comme si l'excellence de tout ce qu'il a produit jusque là justifiait d'attendre aussi longtemps cet hypothétique 4e album.

Sur la scène de Saint-Cloud, on devrait donc ré-écouter la quasi-intégralité de "Dummy", sorti en 1994. Et c'est une excellente nouvelle. Lumineux, le premier album de Portishead n'a pas pris une ride. Point de départ d'une aventure musicale singulière, il a donné le ton, marqué la différence de ce groupe porte-drapeau d'une vague trip-hop à laquelle il a tranquillement survécu.
Sans minimiser le rôle des bricoleurs de génie Geoff Barrow et Adrian Utley, Portishead doit d'abord son succès à l'incroyable Beth Gibbons, une chanteuse pour qui le mot charisme semble avoir été inventé. Durant le show, elle aimante les regards, Sa voix emplit tout l'espace, support de mille émotions, mélancoliques, tragiques ou sensuelles. 
Beth Gibbons (Portishead) au Palacio de Deportes (Espagne) le 18 juillet 2014 © Zipi/EFE/MAXPPP
Omniprésente sur scène, Beth Gibbons n'est pas une grande bavarde dès qu'elle s'en échappe. Réfractaire aux interviews, elle laisse ses deux acolytes assurer le service après-vente. A Beauregard, au début de l'été, Geoff Barrow a expliqué à Télérama pourquoi le groupe poursuivait ainsi son chemin, sans s'appuyer sur de nouvelles chansons : "Depuis quelques années, nous nous sommes remis à faire des concerts même sans nouvel album à promouvoir. On n’abuse pas sur le nombre de dates, on choisit nos moments. C’est surtout du plaisir, et les festivals d’été sont de beaux moments pour nous exprimer." Voilà, pas la peine d'attendre autre chose : du plaisir, rien que du plaisir... On peut trouver pire objectif !

Portishead se produit à Rock en Seine le samedi 23 août à 20h45 sur la Grande Scène

A l'occasion du 20e anniversaire de la publication de son premier album "Dummy", Portishead réédite en disque et CD son premier album, strictement sa version initiale. Les fans absolus se précipiteront sur les 1000 premiers exemplaires pressés sur du vinyle bleu ! Sortie le 25 août.