Inrocks Festival 2014 : 5 nouvelles têtes à suivre

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 07/10/2015 à 16H31, publié le 12/11/2014 à 15H09
Telegram , jeune groupe de rock anglais flamboyant, attendu au festival des Inrocks 2014.

Telegram , jeune groupe de rock anglais flamboyant, attendu au festival des Inrocks 2014.

© Pooneh Ghana

Qui voir en priorité de toutes les nouvelles pousses programmées au festival cette année ? Jean-Daniel Beauvallet, rédacteur en chef musique et co-programmateur du festival, se livre pour nous au petit jeu des coups de projecteur. Avec sa verve orale habituelle, non passée au filtre de sa grande plume adulée des lecteurs des Inrocks, il détaille ses cinq coups de coeur.

TELEGRAM
"Dans le genre rock n roll à l'anglaise, un peu grande gueule, un peu flamboyant, ils ont tout :  la dégaine (cheveux longs, lunettes noires, chemises bariolées), le discours et surtout le son, avec un côté tranchant, très aiguisé. Mais ils ont aussi des chansons et des refrains, ce qui est quand même pas mal en plus de tout le reste : ils n'ont pas négligé ça, contrairement à pas mal de jeunes groupes anglais qui sont des gravures de mode mais pas forcément de grands groupes de rock. Ils font partie de cette génération post Libertines, avec une vraie culture qui remonte loin – ils citent notamment du glam-rock - que les références habituelles pour des gamins de 20 ans. C'est un vrai groupe de scène en plus, je les ai vus plusieurs fois en Angleterre où ils ont assuré les premières parties de Palma Violets. Dans le genre rock n roll, ça me passionne vraiment."
Quand ? Le 14 novembre à la Boule Noire


IBEYI
"Ce sont deux frangines d'origine cubaine qui ont grandi à Paris et sont en train de vivre une histoire incroyable. Leurs maquettes sont tombées entre les mains de Richard Russell, le patron du  label XL (découvreur notamment des White Stripes,  The xx, Adele etc.. et producteur du dernier album de Damon Albarn). Il est tombé sous le charme de ces deux filles, il les a signées et il a produit leur album. Je voulais absolument les avoir, je voulais aussi les faire jouer à Londres pour le festival mais ça n'a pas été possible parce qu'en Angleterre c'est déjà parti très fort et on nous a répondu que La Scala était déjà trop petit pour elles. Et ce alors qu'elles n'ont encore rien sorti ! Musicalement Ibeyi ne ressemble à rien. Leur père était un percussionniste cubain renommé et il y a donc chez elles des influences latines, mais mélangées à une production moderne et futuriste. Ca pourrait presque être FKA Twigs par moment, c'est étrange comme mixe, à la fois très organique et très électronique, chaud et froid, c'est l'omelette norvégienne en permanence. Par cohérence, comme Richard Russell a produit l'album de Damon Albarn, on les a invitées en première partie de Damon Albarn."
Quand ? Le 12 novembre au Casino de Paris
A suivre en streaming live sur Culturebox
 


BIPOLAR SUNSHINE
"J"y crois beaucoup. C'est un jeune gars de Manchester, qui se situe lui-même entre Morrissey et Pharrell, et il y a de la place entre les deux ! Adio Marchant (c'est son nom) développe à la fois un côté très anglais dans les thèmes et dans les textes et d'autre part un côté très hip hop dans le traitement des sons. Le mec cherche une piste, cherche une voix, cherche sa voie et c'est assez courageux. En Angleterre sa notoriété n'est encore que frémissante mais je parie qu'elle va décoller quand sortira son album l'an prochain."
Quand ? Le 13 novembre à la Boule Noire
 


TORB
"Torb on adore, ce sont d'énormes espoirs techno. C'est très minutieux, très métronomique, un peu à la Kraftwerk, avec le genre de poussées acid orgasmiques qu'il y avait chez les Chemical Brothers ou dans les raves au début des années 90. Ils ont conçu un concert sur-mesure spécialement pour le festival. Il faut préciser que ce sont deux geeks qui conçoivent eux-mêmes tous leurs instruments, leurs synthétiseurs, leurs boites à rythmes. Ces maniaques ont construit leurs outils pour le festival des Inrocks à la main et au fer à souder. Je les ai vus au travail, c'est pas du chiqué! Ce qui est génial c'est qu'on se dit il n'y aura jamais deux concerts pareils parce que tout dépend tellement de la façon dont réagissent les instruments, de la température qu'il fera, de l'humidité. Ils n'ont sortis que quelques maxis pour l'instant et de remixes. Ils ne sont pas habitués aux concerts dans des lieux classiques. Leur truc, c'est plutôt les raves secrètes, les soirées pirates ou privées. Un des deux travaille dans le studio de Philippe Zdar, c'est comme ça que je les ai rencontrés. Ce sont un peu les protégés de Cassius."
Quand ? Le 15 novembre au Showcase (Paris 8e)
 


BAD BREEDING
"Eux c'est un truc complètement dingue, repéré dans un festival où on m'avait trainé. Je me suis dit 'mais qu'est ce que c'est que ce truc ?' Déjà, ils arrivent sur scène torse poil et en sueur, l'air méchant, un côté très Clash des débuts, très punk originel. Ils éructent dans une colère assez spectaculaire, et en plus ils sont maigres comme des clous, ils ont dû se partager un kebab sur les six derniers mois, (rires). En tout cas c'est du brutal, ils sont impressionnants.  Au bout de trois chansons je me retournais vers le manager et lui disais "on les fait au festival des Inrocks". Le plateau lui-même ce jour-là (dimanche 16 novembre) est intéressant parce qu'on s'est fait plaisir. Tant qu'à donner dans la débauche d'électricité avant Jesus & Mary Chain, on a Royal Blood qui étaient quasi inconnus quand on les a programmés et qui sont devenus des stars en Angleterre. Et puis on a les Eagulls (à suivre en live), de mauvais garçons, des bad boys habillés en noir. Dimanche soir, tout le monde va sortir hébété de la Cigale, ça va être vraiment jouissif. Et puis après on va se coucher parce que c'est la fin du festival. On se sera pris tellement de ramponneaux dans ce concert qu'il faudra arrêter tout, là."
Quand ? Le 16 novembre à la Cigale
A suivre en streaming live sur Culturebox


Culturebox retransmet en streaming de nombreux concerts du festival, dont Damon Albarn, Moodoïd, Glass Animals, Royal Blood, Palma Violets, Baxter Dury, Parquet Courts, The Acid, Asgeir,  Feu! Chatterton, Chet Faker et Seinabo Sey

Consultez le programme complet du festival Inrocks Philips