Festival Inrocks 2013 : les coups de coeur de JD Beauvallet

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/10/2015 à 16H11, publié le 28/10/2013 à 10H33
Jean-Daniel Beauvallet, rédacteur en chef Musique des Inrockuptibles et programmateur du festival.

Jean-Daniel Beauvallet, rédacteur en chef Musique des Inrockuptibles et programmateur du festival.

© JDBeauvallet/Inrocks

"La prospection, la découverte, c'est vraiment la fonction première du festival des Inrocks", rappelle Jean-Daniel Beauvallet, rédacteur en chef musique du magazine et programmateur du festival, dont l'édition 2013 se tient à Paris et en régions du 5 au 12 novembre. Défrichage en sa compagnie éclairée de la programmation qui affiche beaucoup de jeunes pousses cette année.

"Aujourd'hui, on aime les groupes souvent sur la base de deux-trois chansons sur le net", admet l'exigeant Jean-Daniel Beauvallet. "En raison de la concurrence de plus en plus sévère (notamment celle du Pitchfork festival qui le précède à Paris et des Trans Musicales qui le suivent à Rennes), on est obligés de booker les groupes de plus en plus tôt, de plus en plus vite. En outre, l'effondrement des maisons de disques fait qu'il y a une profusion de groupes sur le web disponibles partout, tout le temps. Il faut être très réactif. Cette année, il y a une multitude de groupes qu'on a signé pour le festival avant qu'ils ne signent avec une maison de disques".  Le festival des Inrocks reste un laboratoire fertile où labels managers et programmateurs des grands raouts d'été (qui eux alignent tous les mêmes noms et n'hésitent pas à faire de la surenchère pour les têtes d'affiche), viennent faire leur marché.

Mais alors, dans cette jungle sur qui Jean-Daniel Beauvallet parie-t-il cette année ? Quel groupe a vraiment ses faveurs ? De qui est-il fan ?
PAPA
Ce qu'en dit JD : "On a eu le coup de coeur absolu pour ce groupe californien débutant, sur la foi de trois chansons sur le net. Ce qui nous a emballé c'est ce mélange de fougue et d'exaltation qui rappellent Arcade Fire. Entre temps ils ont été signés sur une major, signe qu'on avait eu le nez creux. Mais amuse-toi à chercher ce nom sur internet, c'est un enfer, je crois qu'ils se sont tirés une balle dans le pied ! Cette fièvre juvénile peut vraiment donner un truc fantastique sur scène."
Quand ? Jeudi 7 novembre à Tourcoing, vendredi 8 novembre à Paris (la Cigale), samedi 9 novembre à Nantes, lundi 11 novembre à Toulouse
Le sitepapatheband.com/
LUCIUS
Ce qu'en dit JD : "Encore des californiens, ou plutôt des californiennes. On avait repéré leur nom sur des featurings à droite à gauche, ça nous étonnait qu'elles travaillent avec des artistes de familles complètement différentes. Leur musique reflète un peu ça, c'est un mélange de R&B, de hip-hop et de pop. On ne les a jamais vues sur scène donc on ne sait pas du tout ce que ça va donner, mais on y croit beaucoup."
Quand ? Vendredi 8 novembre à Tourcoing, samedi 9 novembre Paris (La Cigale), dimanche 10 novembre à Nantes, mardi 12 novembre à Toulouse
Le siteilovelucius.com/
LONDON GRAMMAR
Ce qu'en dit JD : "Parmi les groupes que j'ai énormément envie de voir, il y a London Grammar bien sûr, tout le monde les attend. Je les avais vus à l'époque où ils ne jouaient que trois chansons et l'album n'était pas encore prêt. Je suis méga-fan du groupe. C'est un peu l'atmosphère de the XX pour le côté mélancolique et mystérieux, avec toutes les rythmiques du Londres 2013 qui viennent de l'électro et du dubstep. Comme the XX, avec une matière assez noire et absconse, ils arrivent à faire des pop songs. Et ça c'est assez miraculeux."
Quand ? Samedi 9 novembre à Paris (La Cigale), dimanche 10 novembre à Nantes
Le site : londongrammar.com/home/
ALUNA GEORGE
Ce qu'en dit JD : "Dans le même registre, j'adore Aluna George, leur album "Body Music" est un de mes préférés de l'année. C'est l'histoire d'un petit laborantin expérimental qui fait des sons tarabiscotés dans son garage à Londres. Arrive là-dessus une chanteuse qui vient plutôt du R&B. Le mélange des deux donne quelque chose d'à la fois très sensuel et en même temps sombre et expérimental, avec des rythmiques illogiques. Et des tubes tordus en pagaille."
Quand ? Dimanche 10 novembre à Paris (La Cigale)
Le site : alunageorge.com
CHRISTINE & THE QUEENS
Ce qu'en dit JD : "On est particulièrement fiers cette année, car il y a à l'affiche plusieurs groupes qui viennent de notre Inrocks Lab, qui est notre petit laboratoire de découverte de jeunes talents non signés. Christine & The Queens, une talentueuse Nantaise qui s'appelle Héloïse et compose sur ordinateur, est typiquement une artiste venue de ce giron. C'est notre fierté de l'avoir dévouverte, elle a déjà joué plusieurs fois pour nous donc c'est vraiment la joie".
Quand ? Dimanche 10 novembre à Paris (La Cigale)
Le sitechristineandthequeens.com/
PETITE NOIR
Ce qu'en dit JD : "Dans les coups de coeur, il y a aussi la soirée Domino, parce que c'est un label qu'on adore, mais il y a aussi deux découvertes dont Petite Noir, même s'il a déjà joué en France. C'est un jeune né à Bruxelles de parents congolais et angolais mais qui vit en Afrique du Sud. C'est de l'électro assez plaintive et surtout, lui chante comme Ian Curtis de Joy Division. Il y a un côté musique atmosphérique à la Tricky avec cette voix d'outre-tombe qui ne correspond pas du tout à son physique : il est plutôt maigrelet et chaleureux et il a cette voix très puissante dont on jurerait qu'elle est celle d'un homme de vingt ans de plus."
Quand ? Jeudi 7 novembre à Paris (La Cigale)
Le sitefacebook.com/petitenoir1
THE AMAZING SNAKEHEADS
Ce qu'en dit JD : "Avec ce groupe de Glasgow je me suis pris une claque au printemps à Great Escape (festival de Brighton). C'était leur premier concert hors d'Ecosse. C'est d'une violence ! Pour résumer, c'est du punk rock joué par des voyous. Ca ressemble à The Fall en encore plus méchant, plus teigneux, plus nerveux, avec des chansons qui sont des espèces de déflagrations électriques. Ca fait partie de cette nouvelle scène très très électrique et exaspérée de Glasgow. En plus, les mecs ont des gueules de petites frappes, habillés avec des vestes en satin. Il se passe un truc vraiment fort sur scène et je suis hyper content de les avoir." 
Quand ? Jeudi 7 novembre à Paris (La Cigale)
Le site : facebook.com/theamazingsnakeheads
MATTHEW E.WHITE
Ce qu'en dit JD : "En voyant sa photo avant de l'entendre, celle d'un grand américain barbu, je pensais qu'il jouait une espèce de folk. Et en fait pas du tout. C'est de la soul music luxuriante avec énormément d'instruments, de choeurs, une profusion d'arrangements et des textes qui viennent du gospel, donc assez religieux. C'est un gros coup de coeur de l'année, et même de l'année dernière puisqu'on le voulait déjà pour l'édition 2012. En fait, c'est un peu ce que ferait Nick Cave s'il se mettait à la soul.
Quand ? Jeudi 7 novembre à Paris (La Cigale)
Le site : matthewewhite.tumblr.com/
YOUNG FATHERS
Ce qu'en dit JD : "Ce groupe de hip-hop est un autre vrai coup de coeur de scène. C'est un trio (un Libérian, un Kenyan et un Ecossais), basé à Edimbourg et signé sur l'écurie Anticon de San Francisco. Sur scène, le Dj envoie les sons et les mc dansent avec des espèces de danses tribales, c'est magnifique. Leurs corps n'arrêtent pas de se croiser, de se toucher. C'est très puissant, charnel, une sorte de Tricky 2.0, à la fois dépouillé et très sombre mais aussi dansant."
Quand ? Jeudi 7 novembre à Tourcoing, vendredi 8 novembre à Paris (Cigale), samedi 9 novembre à Nantes et lundi 11 novembre à Toulouse
Le siteyoung-fathers.com/

Culturebox diffuse de nombreux concerts du festival en live streaming.

Toute la programmation du festival des Inrocks 2013