Bad Breeding déverse un punk intense et fougueux, sans concession. Une invitation au pogo, autrement dit.

Quand on découvre les Anglais de Bad Breeding sur scène, un des membres, le regard fou, le corps en spasmes et le geste violent, est déjà torse nu, en nage, en rage.

Le groupe, pourtant, n’a pas encore commencé son concert, qui durera quelques dizaines de minutes seulement : rock expéditif, postillonné et méchant, qui allie la tension de The Clash et la puissance dévastatrice de Motörhead. Ce n’est pas un concert mais une émeute, un défouloir, aussi fascinant que terrifiant. Bad Breeding : mauvaise éducation, sans rire. Un conseil : venir les oreilles protégées et chaussé pour le pogo.

Distribution

  • Date 16 novembre 2014
  • Durée 30min
  • Production Neutra Production
A lire aussi