Ces trois Américains élevés à Atlanta viennent embraser le festival des Inrocks avec leur post-punk expérimental.

Avec l’arrivée cette année de son premier album éponyme chez Matador Records, Algiers met la barre très haut. Mêlant habilement les riffs les plus tortueux au doux gospel de son chanteur, le groupe signe un son nouveau, empli d’originalité.

Officiellement composé à Londres par le chanteur Franklin James Fisher, le bassiste Ryan Mahan et le guitariste Lee Tesche, les Américains défendent dans leurs textes un combat anti-colonial symbolisé par un espace où la violence, le racisme, la résistance et la religion se mélangent.

Regardez le clip de « Blood »


Algiers, en référence à « La Bataille d’Alger », le film de Gillo Pontecorvo sorti en 1966, est entre autre « l’un des groupes les plus excitants que l’on ait entendu aux États-Unis récemment » (The Quietus), « un groupe qui a de l’âme »  (The Guardian)… Autant de bonnes critiques outre-Manche et outre-Atlantique qui devraient faire d’Algiers l'une des sensations de l'édition 2015 du Pitchfork Paris.
 
Regardez le clip de « Irony. Utility. Pretext. »

« Notre musique est comparable à une émeute », confient-ils au Guardian, « nous ne voulons pas qu’elle soit aisée pour que les gens commencent à se remettre en question ». Des paroles qui définissent des morceaux francs et sans fioritures, et qui trahissent l’énergie présente dans leurs titres, le gospel et le post-punk ayant une force comparable. Un live puissant en perspective aux Inrocks Festival !

Regardez la session Deezer d’Algiers :

 

Distribution

  • Date 11 novembre 2015
  • Durée 40min
  • Production Neutra
A lire aussi