Eric Clapton condamné pour avoir "dénaturé" le tableau de l'album "Layla"

Par @Culturebox
Publié le 28/01/2016 à 18H18
Eric Clapton le 13 avril 2013 au Madison Square Garden de New York ; à droite : la pochette de l'album "Layla and Another Assorted Love Songs" (1970)

Eric Clapton le 13 avril 2013 au Madison Square Garden de New York ; à droite : la pochette de l'album "Layla and Another Assorted Love Songs" (1970)

© Greg Allen / Rex Features (pour la photo)

En 1970, Eric Clapton avait utilisé un tableau du peintre Émile Frandsen pour illustrer la pochette de son album "Layla and Other Assorted Love Songs". En 2011, pour réaliser un coffret collector du fameux disque, il avait fait un usage du tableau qui avait déplu à la famille du peintre. Elle avait porté plainte. Le chanteur-guitariste anglais a été condamné à Paris à lui verser 15.000 euros.

Saisi par la famille du peintre français d'origine danoise Émile Frandsen (1902-1969), le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris reprochait à Eric Clapton l'utilisation faite de ce tableau lors de la sortie d'un coffret "collector" paru en 2011 pour marquer le 40e anniversaire du disque enregistré avec le groupe Derek and the Dominos, selon la décision consultée par l'AFP.

En 2011, le tableau en 3D et en autocollant dans le coffret collector

Pour ce coffret anniversaire, le guitariste et sa maison de disques Polydor ne se sont pas contentés, comme sur l'album original, de reproduire en couverture le tableau en question, baptisé "La jeune fille au bouquet". Ils avaient aussi présenté l'œuvre en trois dimensions dans un "pop-up" et inclus un autocollant avec le tableau ainsi qu'une reproduction sur carton, souligne le tribunal, estimant qu'il "s'agit là d'une dénaturation manifeste de l'oeuvre d'Émile Frandsen".

Le tableau a été donné à Eric Clapton à l'été 1970 par le propre fils du peintre, qui avait hébergé le groupe Derek and the Dominos à Valbonne, dans les Alpes-Maritimes. Clapton et son groupe avaient utilisé cette image colorée et douce pour illustrer l'album "Layla and Other Assorted Love Songs" paru quelques mois plus tard.

La famille compte faire appel

Le tribunal a en revanche écarté les demandes de réparation concernant l'utilisation du tableau pour l'album original, estimant que la famille du peintre avait largement connaissance de l'existence de cette pochette et qu'il y a prescription.

Me Antoine Gitton, avocat de la fille du peintre, a précisé qu'elle ferait appel de cette décision en estimant que le tribunal aurait dû aller plus loin : "Le tribunal devait sanctionner la divulgation par Clapton et Polydor en 1970 d'un tableau sans le consentement de l'auteur", a-t-il indiqué.


"Layla", l'un des plus grands succès d'Eric Clapton, dans la version de 1970 avec Derek and the Dominos :