Le trublion du punk français n'a pas dit son dernier mot, loin de là !

Si Didier Wampas a laissé tombé son uniforme de la RATP, où il a officié pendant des années comme électricien, c'est pour mieux retrouver celui de franc rigolard du punk français.

Le dernier des punk français n'est pas mort ! Didier Wampas (Didier Chappedelaine de son vrai nom) ne va pas vous laisser tranquillle de si tôt. Connu pour ses prestations scéniques endiablées et délirantes, Didier Wampas s'amuse toujours à hurler ces textes humoristico-trash, et ce au plus près de son public. Niveau décibels, il reste fidèle à sa réputation. Toujours bien entourré de ses petits camarades, seuls les riffs saturés de leurs guitares peuvent rivaliser avec les décibels de sa voix.

Didier Wampas - "Je Voudrais te revoir" en live



En trente ans de carrière, son groupe aura connu des hauts (une Victoire de la Musique pour la "révélation scénique" en 2004) et des bas (une séparation et les aléas du rock alternatif des années 80). De ce parcours en dents de scie, le public retiendra des textes jubilatoires aux titres provocateurs ("Jacques Chirac", "Manu Chao", "Universal", "Chanteur de droite"), autant de témoignages brûlants de l'amour de Wampas pour la culture libertaire. Le chanteur, également auteur de ses textes, répond aux aspirations de la working class, à l'image de "Rimini", le bel hommage au défunt cycliste Marco Pantani. 

Distribution

  • Date 10 octobre 2013
  • Durée 1h
  • Production Supermouche Productions
  • Réalisation Sylvain Pierrel