Dark Side of the Moon de Pink Floyd rejoué avec les instruments d'époque

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 19/06/2013 à 13H58, publié le 18/12/2012 à 16H54
La pochette mythique de l'album de Pink Floyd "The Dark Side of the Moon".

La pochette mythique de l'album de Pink Floyd "The Dark Side of the Moon".

© George Hardie de Hipgnosis / Pink Floyd

Rejouer l'album "The Dark Side of the Moon" avec les instruments d'époque : tel est le projet original que propose la compagnie Inouïe emmenée par Thierry Balasse. L'idée ? Renouer avec les "sensations inégalables" de l'analogique, tombé en désuétude à l'ère du tout numérique. Mais aussi donner à voir un disque que les Pink Floyd n'ont jamais pu jouer sur scène. A Paris jusqu'au 22 décembre.

Pour réaliser ce projet; le compositeur Thierry Balasse et son équipe ont retrouvé les instruments d’époque, les synthétiseurs Minimoog et Sytnhi AKS, le piano électrique Wurlitzer, ou la caisse enregistreuse qui rythme le morceau "Money".

L'une des plus grosses parties du travail, qui s'est étalé sur un an, a consisté à écouter et réécouter cet album séminal, mais aussi à lire des interviews des musiciens et de leur ingénieur du son, Alan Parsons. Il s'agissait de comprendre de l'intérieur les expérimentations sonores faites en studio par le groupe britannique et d'aller au bout sur scène contrairement à Pink Floyd, contraint à l'époque d'utiliser des bandes son pour les concerts.
Un album "d'une incroyable richesse"
Si Thierry Balasse a décidé de s'attaquer à cet album mythique de Pink Floyd sorti en 1973, c'est à la fois parce qu'il l'a beaucoup marqué à l'adolescence mais aussi parce qu'il est "d'une incroyable richesse". Ce disque "parcourt toutes les dimensions du sonore qui m’intéressent: le chant, la musique instrumentale, le synthétiseur, le bruitage, la voix parlée...", explique-t-il.

Réaccoutumer l'ouïe aux sensations sonores de l'analogique
Un album idéal pour rééduquer et réadapater les tympans contemporains à une matière sonore riche et complexe, celle de l'époque de l'analogique, que le numérique leur a fait oublier.

Sans être un extrémiste de l'analogique - "J'aime aussi utiliser l'ordinateur", dit-il -, Thierry Balasse estime "qu’un synthétiseur analogique branché sur un système tout analogique vous donne des sensations inégalables. C’est une grande émotion de retrouver ces sensations, pour nous musiciens, et visiblement aussi pour le public, même ceux qui ne connaissent rien à ces questions". 

Pour ce véritable voyage scénique dans le temps, qui se situe selon lui "à l'opposé du show pop", "l’idée était de reconstituer l’ambiance d’un studio, avec un placement inhabituel des instruments, en mettant les synthétiseurs et les systèmes de bruitage en avant".
 
The Dark Side of the Moon au Festival Musica de Strasbourg
La compagnie Inouïe qu'il dirige présente "La Face Cachée de la Lune" durant cinq soirs au Théâtre de la Cité Internationale à Paris jusqu'au 22 décembre et poursuit sa tournée française à partir de janvier, avec des haltes à Angoulême, Gap, Rennes, Mulhouse, Le Havre, Blagnac etc...
"La Face Cachée de la Lune"
Par la Compagnie Inouïe 
Théâtre de la Cité Internationale
17 Boulevard Jourdan 75014
Du 17 au 22 décembre à 21h,
tous les jours sauf le mercredi 19
Tarif : 7 à 22 euros