Coqueluche des amateurs de rock "indé", Courtney Barnett sort son premier album

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/03/2015 à 10H55, publié le 20/03/2015 à 10H21
Courtney Barnett, le 19 mars 2015 aux Texas

Courtney Barnett, le 19 mars 2015 aux Texas

© ROBIN MARCHANT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'Australienne Courtney Barnett, coqueluche depuis quelques mois des amateurs de rock "indé" avec ses chansons pleines d'esprit et de guitares grunge, publie lundi son premier album après deux mini-albums salués par la critique.

L'ex-serveuse de bar à Melbourne, l'une des attractions des dernières Trans Musicales en décembre à Rennes, a séduit les Etats-Unis et l'Europe en quelques mois avec ses petites histoires de la vie quotidienne, parfois drôles parfois mélancoliques, débitées d'une voix traînante. 

Avec ce premier album au nom improbable, "Sometimes I Sit And Think, And  Sometimes I Just Sit" ("Parfois, je m'assois et je réfléchis, et parfois je m'assois simplement"), la jeune femme de 26 ans entonne 11 chroniques rock où flottent souvent l'esprit des années 1990 et des riffs de groupes comme Nirvana.
Courtney Barnett : l'album Sometimes I Sit and Think, And Sometimes I Just Sit
Au gré de ces nouvelles chansons, l'Australienne conte la journée d'un jeune homme un peu las en quête de répit au sommet d'un immeuble ("Elevator Operator"), d'une envie de rester à la maison plutôt que d'aller danser ("Nobody Really Cares If You Don't Go To The Party"), des efforts déployés à la piscine pour impressionner la personne nageant dans la ligne d'eau voisine ("Aqua Profunda!") ou d'une visite un peu glaçante d'un appartement où se trouvent encore les choses ayant appartenu à l'ancien propriétaire, décédé ("Depreston").
L'album a été enregistré cet l'automne en une dizaine de jours aux studios Head Gap de Melbourne, ville d'origine de cette Australienne dont la carrière a décollé quand elle a été adoptée par des radios universitaires américaines. La jeune femme fut ensuite repérée en 2013 lors du CMJ Music Marathon, un événement annuel à New York où se pressent des centaines de jeunes artistes et groupes en quête de visibilité.

Une tournée

Courtney Barnett sera mercredi à Paris (au Divan du Monde) puis donnera une douzaine de concerts dans la foulée en Grande-Bretagne et en Allemagne. Elle mettra ensuite le cap sur l'Australie avant de retourner visiter les Etats-Unis entre mai et juillet.