Chuck Berry : dix chansons d'un géant du rock

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/03/2017 à 10H30, publié le 19/03/2017 à 11H35
Chuck Berry en 1965 en concert à Stockholm.

Chuck Berry en 1965 en concert à Stockholm.

© Jacob Forsell / EXP / TT NEWS AGENCY / TT News Agency/AFP

Voici dix parmi les principales chansons qui ont marqué le parcours de Chuck Berry, l'immense chanteur, auteur, guitariste mort samedi 18 mars. Il a connu le succès en 1955 avec "Maybellene", vendu à plus d'un million d'exemplaires, suivi notamment par "Roll over Beethoven" et "Johnny B. Goode".

Le chanteur américain Chuck Berry décédé le 18 mars était une légende du rock, auteur de  classiques comme "Maybellene" ou "Johnny B. Goode" et d'autres titres devenus des références  incontournables pour plusieurs générations de musiciens. D'ailleurs, qualifié de "plus grand poète du rock" par John Lennon, le compositeur de "Roll over Beethoven", "Memphis Tennessee" ou "My Ding a Ling" a été repris ou adapté par bon nombre d'interprètes, des Beatles aux Rolling Stones en passant  par Bob Dylan ou Bruce Springsteen. Surnommé "Crazy legs" pour son jeu de jambes sans égal --dont le fameux  "duck walk" (pas de canard)--, Chuck Berry, première star noire du rock, aura cependant toujours gardé une forme de rancune à l'égard des artistes blancs qui ont connu le succès en reprenant sa musique.
Chuck Berry en 1986

Chuck Berry en 1986

© James A. Finley/AP/SIPA

Voici dix chansons qui ont marqué le parcours de Chuck Berry. Tout commence en 1955, quand il enregistre sa première chanson, "Maybellene", qui devient un tube phénoménal et marque pour lui le début de dix années de succès. Le titre, qui allie une guitare électrique blues à une base rythmique country, dans un style nerveux et frénétique, est une révolution musicale. Un son est né.

"Maybellene" (1955)
La même année, en 1955, sort également "Thirty Days".

"Roll over Beethoven" (1956) 

 "You can't Catch me" (1956)

 "School Days" (1957)

"Rock and Roll music" (1957)

"Sweet Little Sixteen" (1958)

"Johnny B. Goode" (1958)
A noter : l'année 1958 a été riche en succès, parmi lesquels "Carol", "Reelin' and  Rockin'" et "Around and Around".

"Back in the USA" (1959)
En 1959 également : "Little Queenie", "Memphis, Tennessee" et "Almost  Grown". Et entre 1960 et 1964, d'autres grands titres : "Let it Rock" et "Bye Bye Johnny" en 1960, "Come on", "Don't you Lie to Me", "Go, Go, Go" et "I'm Talking About  you" (1961), "Nadine" et "No Particular Place to Go" en 1964

"You Never can Tell" (1964) 

"My Ding A Ling" (1972)
Ce titre sera suivi d'un autre succès, "Hello Little Girl, Goodbye" en 1973.