"C'est dans la vallée" : 11e édition du festival rock intimiste ce week-end

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Publié le 18/10/2013 à 10H21
Festival "C'est dans la Vallée" à Sainte-Marie-aux-Mines

Festival "C'est dans la Vallée" à Sainte-Marie-aux-Mines

© DR

Après deux ans d'absence, "C'est dans la Vallée" revient pour une 11e édition du 18 au 20 octobre à Sainte-Marie-aux-Mines. Créé par le guitariste et chanteur Rodolphe Burger, c'est un petit festival tout sauf tapageur dont les participants parlent toujours avec des étoiles dans les yeux. A l'affiche notamment : Moriarty, Stephan Eicher et Rodophe Burger, ainsi que Bertrand Belin.

La particularité de "C'est dans la Vallée" est de proposer des concerts et des évènements dans un cadre intimiste, comme celui du Théâtre de Sainte-Marie-aux-Mines, mais aussi celui de l'Eglise de St-Pierre-sur-L'Hâte ou de La Mine d'Artgens. Son autre singularité c'est d'inviter les artistes à des croisements et des expérimentations inédites, uniques. Cette année, le fil rouge de la programmation est la question de "l'être rock". Une question que Rodolphe Burger, chanteur et guitariste de Kat Onoma, ne se pose apparemment pas, lui qui l'applique sans distinction à toutes les disciplines qu'il approche : dessin, danse, lecture, musique et même voyages....
Psychopharmaka veut dire psychotropes en allemand...
Ainsi "être rock, c'est savoir poser un pas au-delà des frontières", écrivent les organisateurs au sujet la soirée exceptionnelle d'ouverture Psychopharmaka (vendredi 20h, Théâtre) autour de la langue de Goethe. Rodolphe Burger et Olivier Cadiot y livrent en effet le fruit musical et verbal de leur périple en tandem sur les routes de Suisse et d'Allemagne. Pour cette "Love letter" à la langue allemande, ils sont accompagnés de Stephan Eicher et Anna Aaron.

Le concert + dessins de Berberian et Herman Düne
Peu auparavant,, Herman Düne (sous le nom de Black Yaya), figure française du folk, et Charles Berberian, illustrateur et auteur de BD,  se produisent ensemble à La Mine d'Artgens. Une performance musique/dessin qui sert de vernissage à l'exposition commune de Berberian et Herman Düne, tous deux dessinateurs émérites, visible durant tout le festival.
Moriarty le retour
A minuit, direction l'église de St-Pierre-sur-L'Hâte, où l'on attend fébrilement Moriarty. Le groupe franco-américain est déjà venu à "C'est dans la Vallée" et ce passage, en 2009, a marqué les esprits. En plein orage, alors que les éclairs zébraient le ciel, les plombs avaient sauté dans l'église. Moriarty avait joué en acoustique (ce qui est une seconde nature pour ce groupe de blues), éclairé aux chandelles, dans une atmosphère ultra-chaleureuse et presque surnaturelle. Pour leur retour, la chanteuse Rosemary et les siens viendront présenter leur tout nouvel album, "Fugitives". C'est dire s'ils sont attendus.
Le Bal Rock du samedi
Le prometteur Bal rock du samedi soir, qui tient plus de la grosse fiesta entre artistes amis que du concert appliqué,  est le point d'orgue du week-end : des invités surprise (on parle de Rachid Taha, Izia, Valli et peut-être aussi Christophe) y interprèteront des reprises et des inédits de leur propre répertoire, entourés de musiciens et chanteurs dont la basse et le clavier d'Erik Truffaz, le guitariste de Poni Hoax et la chanteuse Jeanne Added. Foisonnement créatif et bon esprit en perspective.
Les contes musicaux de Facteurs Chevaux
Dès 16h samedi, le poète, romancier et dramaturge Olivier Cadiot vient lire des textes inédits en l'Eglise de St-Pierre-sur-L'Hâte. Il est suivi au même endroit d'un concert de Facteurs Chevaux, alias Sammy Decoster et Fabien Guidollet, qui font du rodéo auditif avec leurs textes-contes pour voix-guitare. Place ensuite à un concert de jazz électronique avec le trompettiste Yves Dormoy, le clarinettiste Antoine Berjeaut et le percussionniste Andi Pupato.
Bertrand Belin après le paso-doble
Dimanche, place au thé dansant dès 14h30 où les amateurs de valse, tango, paso doble, foxtrot ou java sont invités à exhiber leur art au Théâtre de Sainte-Marie-aux-Mines, grâce au duo piano-batterie Louison Moretto, un duo d'archéologues de la musique.

Enfin, à 17h30, c'est à Bertrand Belin, figure montante de la chanson française, que revient l'honneur de clôturer le festival en l'Eglise de St-Pierre-sur-L'Hâte.
Un documentaire choc
Entre temps, on pourra assister à plusieurs projections, dont les documentaires "Here's Looking at you, kid" de Fred Poulet (vendredi 19h20), et le multiprimé "Leviathan", aussi beau que terrifiant, qui alerte sur les menaces de la pêche intensive (samedi 19h30).
Où en est "l'esprit rock" au temps du capitalisme triomphant ?
Quant à ce fameux "esprit rock", il est au centre d'une conférence que donne samedi (16h, médiathèque du Val d'Argent) le sociologue Fabien Hein, spécialiste du punk, à l'appui de la projection du documentaire "Nous, Enfants du Rock" de Michel Vuillermet, qui puise dans les archives de la fameuse émission d'Antenne 2 des années 80. L'occasion de revenir, comme tout le festival "C'est dans la Vallée" sur ce qu'est l'esprit rock : bien plus que de la musique, un mode de vie.

"C'est dans la Vallée"
A Sainte-Marie-aux-Mines
Du vendredi 18 au dimanche 20 octobre 2013