Bob Dylan finalement jugé digne de la Légion d’honneur

Par @Culturebox
Publié le 03/06/2013 à 09H08
Bob Dylan à Stockholm en 1966

Bob Dylan à Stockholm en 1966

© Scanpix Suède / SIPA

Bob Dylan pourra recevoir la Légion d’honneur, suite à une décision du Conseil de l’ordre de la Légion. La proposition à l’ordre de la Légion d’honneur du chanteur américain avait créé une polémique

"Madame la ministre de la Culture pourra prochainement remettre les  insignes de la Légion d'honneur à Bob Dylan. Le conseil de l'ordre a en effet  rendu un avis conforme au Grand Maître, le président de la République", a affirmé, dans une déclaration au Monde, le général Jean-Louis Georgelin, qui préside ce conseil.
 
"Le Haut conseil a examiné ce dossier dès lors qu'il lui a été transmis, ignorant les polémiques qu'il avait suscitées, dans le respect de ses procédures et de sa jurisprudence", ajoute-t-il.
 
Une nomination directe avait été écartée
"J'avais, il est vrai, écarté une nomination directe sans délibération du conseil, ce qui arrive parfois s'agissant des étrangers qui, on l'ignore souvent, ne sont pas membres de l'ordre. J'estimais, en effet, que rien ne justifiait que l'on s'affranchisse de la procédure normale", explique le grand chancelier.
 
Selon l'hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné, la Grande Chancellerie de l'ordre de la Légion d'honneur considérait jusqu'alors que le célèbre chanteur n'était pas digne de recevoir cette distinction, compte tenu de ses prises de position pacifistes pendant la guerre du Vietnam et parce qu'il avait consommé de la marijuana.
 
La procédure normale respectée, selon le conseil de l'ordre
"Certains, - je suis assez familier des arcanes du pouvoir pour n'avoir le moindre doute sur leur localisation - ont cru judicieux de lancer une polémique à mon encontre, sans jamais avoir cru devoir vérifier ni les réserves que l'on me prêtait ni la procédure à respecter dans un cas semblable", réagit le général Georgelin.
 
Il ajoute : "Le conseil de l'ordre, pour sa part, a fait son travail. Son rapporteur a examiné sereinement le dossier qui lui était soumis, s'est assuré  - ce ne fut pas inutile - qu'il avait été fait en liaison avec notre ambassade aux Etats-Unis, a approfondi la connaissance de la vie chaotique et des textes de cet artiste hors norme, reconnu dans son pays et dans le monde comme un  immense chanteur et un grand poète."
 
Le ministère de la Culture n’a pas fait de commentaire.
 
Il est peu habituel qu’un artiste étranger reçoive la Légion d’honneur, mais le Britannique Paul McCartney avait été décoré en septembre 2012 par François Hollande.