Après Adele, les Rolling Stones refusent que Donald Trump utilise leurs chansons

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/05/2016 à 14H34, publié le 05/05/2016 à 13H25
Rolling Stones en concert à Cuba le 25 mars 2016 © YAMIL LAGE / AFP

Les Rolling Stones ont à leur tour, après d'autres musiciens, refusé que le candidat à l'investiture républicaine aux Etats-Unis Donald Trump utilise leurs chansons dans sa campagne.

"Les Rolling Stones n'ont jamais autorisé la campagne de Donald Trump à  utiliser leurs chansons, et ont exigé que cela cesse immédiatement", explique  un communiqué du groupe. Donald Trump utilise notamment dans ses meetings les chansons "You Can't Always Get What You Want" et "Start Me Up".


D'autres musiciens se sont déjà plaints de l'utilisation sans autorisation  par le milliardaire de leurs chansons et ont exigé que cela cesse, notamment  Neil Young, R.E.M et Adele, tandis que le rappeur américain Everlast a exigé le mois dernier que cesse l'utilisation de la chanson "Jump Around", hit planétaire de son ancien groupe de rap House of Pain.