Beyoncé, Rihanna et une vingtaine de stars dans une vidéo militante anti-racisme

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Publié le 14/07/2016 à 18H25
Beyoncé dans la vidéo "23 Ways You Could Be Killed If You Are Black in America" 

Beyoncé dans la vidéo "23 Ways You Could Be Killed If You Are Black in America" 

© saisie écran .Mic Original

C'est une vidéo à la fois choc et sobre intitulée "23 façons de vous faire tuer si vous êtes Noir en Amérique". Publié mercredi soir, ce cri de détresse fait défiler à l'écran une grosse vingtaine de stars de la musique et du cinéma, de Beyoncé à Pharrell Williams et de Rihanna à Bono. Tous visiblement bouleversés par les récentes brutalités policières et déterminés à obtenir un changement.

Ces stars egrennent face à l'écran les 23 façons injustifiées dont des Afro-américains se sont fait tuer récemment, comme Philando Castile et Alton Sterling, dont les morts la semaine passée aux mains de la police ont été filmées et ont fait le tour d'internet.

Si vous êtes Noir en Amérique, "Omettre de signaler un changement de voie" comme Sandra Bland peut vous coûter la vie, rappelle Alicia Keys. "Conduire la voiture de sa petite amie avec un enfant à l'arrière" aussi, comme cela est arrivé à Philando Castile, continue Beyoncé. "Vendre des cigarettes à l'extérieur d'une épicerie de quartier" comme Eric Garner, peut vous envoyer six pieds sous terre, rappelle Pink.

Sur quelques notes de piano, toutes ces actions banales et innocentes sont énoncées par Queen Latifah, Chance The Rapper, Janelle Monae, Chris Rock, Rosario Dawson, Lenny Kravitz, Asap Rocky, Jennifer Hudson, Jada Pinkett Smith etc. Suivent pour chacun la photo de la victime et son nom. 

"Soigner le racisme systémique"

"En d'autres termes, juste pour être noir en Amérique et en ne faisant absolument rien, ces actions quotidiennes peuvent être vues comme insuffisamment serviles", résument Rihanna et Maxwell a la fin du clip. 

Alicia Keys conclut en appelant à se rendre sur le site de We Are The Movement  afin d'inciter le président Barack Obama et le Congrès américain à oeuvrer en faveur d'un changement. "Nous réclamons une transformation radicale pour soigner la longue histoire de racisme systémique afin que tous les Américains aient des droits égaux pour vivre et trouver le bonheur."