Rencontre avec l'Association à la Recherche d'un Folklore Imaginaire

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/02/2016 à 14H14, publié le 30/01/2016 à 12H01
"Les hommes... maintenant ! " par la Marmite infernale / Arfi & Jean-Paul Delore

"Les hommes... maintenant ! " par la Marmite infernale / Arfi & Jean-Paul Delore

© Arfi

"Les hommes... maintenant !", ce concert mis en scène est le plus récent spectacle proposé par l'Arfi, l'Association à la Recherche d'un Folklore Imaginaire, un collectif de musiciens-chercheurs qui anime Lyon depuis 1977. Avant de fêter sa quatrième décennie l'an prochain avec de nouvelles propositions scéniques et musicales, le collectif a rencontré Culturebox.

L'Arfi, c'est d'abord un nom, l'Association à la Recherche d'un Folklore Imaginaire. Une enseigne qui intrigue, qui donne envie d'aller voir ce qu'elle cache depuis 1977 à Lyon. Alors on dissèque. Association : c'est donc un regroupement de gens qui partagent certaines préoccupations. La Recherche : puisqu'on a appris entre-temps qu'il s'agit de musiciens, on se dit qu'ils doivent explorer des contrées musicales inconnues, qu'ils doivent défricher. Folklore... Là, ça se complique. Le folklore dont il est question est imaginaire, et s'il peut parfois évoquer telle ou telle région, telle ou telle tradition, tel ou tel instrument, il restera toujours plus imaginaire que folklorique, il passera toujours la tradition au filtre de la modernité, voire de l'avant-gardisme. Bref, l'Arfi, ce n'est pas simple.

Commençons par nous faire une petite idée. À l'occasion d'un récent ciné-concert, l'un des modes d'expression du collectif, les musiciens de l'Arfi jouaient lors de la projection de films de Georges Méliès. En voici un large extrait. Le ciné-concert permet de redécouvrir des œuvres avec toute l'émotion de la musique jouée en direct.

Pas de chef !

À L'Arfi, il n'y a pas de chef, pas de leader, et Pierre-Henri Frappat en est l'administrateur. Il explique que ce folklore imaginaire est un univers musical fait d'utopies, de rêves et de beaucoup d'expériences. Depuis bientôt quatre décennies, les trente-cinq musiciens, secondés par une équipe de techniciens, et des participants extérieurs temporaires unissent leurs forces et leur créativité pour monter des projets musicaux qui surprennent tous les publics, y compris les enfants. Et pour ce collectif, le spectacle vivant reste primordial.

 

À l'origine, le Jazz

Au départ, il y avait le jazz. En 1977, un groupe de musiciens fonde un collectif à Lyon. Ils veulent donner des spectacles, explorer, rechercher, mettre leurs curiosités en commun. Tout cela est festif, spontané, sans carcan et comme son nom l'indique, imaginatif. C'est sur scène qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes dans des formations à géométrie variable qui n'hésitent pas, au fil des ans puis des décennies, à faire appel à des participants extérieurs. Il y aura d'autres musiciens bien sûr mais aussi des comédiens, des metteurs en scène, des photographes, des réalisateurs ou techniciens de cinéma, des danseurs et même des chefs cuisiniers. Xavier Garcia est musicien et compositeur à l'Arfi. Comme il le dit : "À l'Arfi, on est tout sauf des têtes d'affiche... L'Arfi c'est une affiche."
 


Une douzaine de formations musicales

L'Arfi n'est pas une formation musicale, mais une douzaine de formations musicales sont l'Arfi. Du duo au grand orchestre, avec des formations qui s'interpénètrent, le collectif peut ainsi proposer différents types de spectacles. Le Workshop de Lyon, Actual Remix, le Trio PSO, 32 janvier, la Marmite Infernale sont quelques-unes de ces formations. L'un des spectacles à l'affiche, qui sera notamment joué le 11 février 2016 à Saint-Etienne et le 18 au Carreau du Temple à Paris, est "Les Hommes, maintenant !". Mis en scène par Jean-Paul Delore, il prolonge un précédent spectacle datant de 1997 et intitulé, celui-là, "Les Hommes".

A propos de "Les Hommes... maintenant ! ", vidéo de l'Arfi


"Les hommes... maintenant ! "

C'est un véritable spectacle. Bien qu'interprété par des musiciens, il n'est pourtant pas présenté comme un spectacle musical, mais comme un concert mis en scène. La nuance peut paraître subtile, comme tout ce qui touche à l'Arfi, et Xavier Garcia s'en explique.


Quarante ans l'an prochain

L'année 2017 sera marquée par l'Arfiversaire qui fêtera ses quarante années d'existence par de multiples spectacles. En presque quatre décennies, l'Arfi a collaboré avec de nombreuses autres institutions du spectacle. Ses formations ont investi la scène du festival Jazz à Vienne, celle du TNP de Villeurbanne, de la Cité de la Musique de la Villette, ainsi que de très grandes scènes européennes, russes, américaines, latino-américaines et africaines. On a aussi vu et entendu les formations de l'Arfi dans des lieux incongrus pour ne pas écrire improbables.L'Arfi a participé à de nombreuses actions pédagogiques (musique et cinéma, musique et marionnettes, musique et peinture), elle a organisé des orchestres éphémères avec les habitants des villes où passent certains de ses spectacles. Le collectif s'apprête à mener une action collective autour de la musique dans un hôpital psychiatrique lyonnais en y impliquant tout le monde, personnel, patients et familles...

L'arfi est aussi un label

Le label discographique Arfi a publié plus de soixante-dix disques et plusieurs DVD. 
Les deux derniers CD de l'Arfi © Arfi

Les deux derniers CD publiés par l'Arfi

L'Arfi, Association à la Recherche d'un Folklore Imaginaire
16, rue Pizay BP 1102
69001 Lyon Cedex 01
arfi@arfi.org