La star du reggae Shaggy a un plan radical pour neutraliser l'EI

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Publié le 09/07/2015 à 15H53
Le chanteur jamaïcain Shaggy (ici à Sydney en mai 2015) propose une solution pour la paix : herbe et reggae. 

Le chanteur jamaïcain Shaggy (ici à Sydney en mai 2015) propose une solution pour la paix : herbe et reggae. 

© Newspix/REX Shutterstoc/SIPA

Alors que le monde cherche des solutions pour venir à bout de l'organisation Etat Islamique et de ses exactions barbares, la star du reggae Shaggy propose une méthode originale. "Ils n'ont qu'à écouter ma musique ou du reggae", explique le Jamaïcain. Et fumer du bon chanvre de son île natale. Sa stratégie vaut le détour.

La paix pour quelques sacs d'herbe

"La musique convoque l'émotion. Alors s'ils écoutent la musique de Shaggy ou du reggae, ils n'auront plus envie de couper des têtes", explique le chanteur de "Boombastic" au Miami New Time, rapporte Rolling Stone.

"Quand tu écoutes du reggae tu peux faire deux choses : mettre une femme enceinte ou planer", élabore "Mr Lova" qui a été marines aux Etats-Unis. "Les gens raides n'ont pas envie de tuer qui que ce soit; ils veulent aimer. Il faut amener quelques sacs d'herbe jamaïcaine et la distribuer au sein de l'organisation Etat islamique. Je vous garantis qu'il n'y aura plus de guerre là bas... Man, ça les mettrait dans une vibe. Vous balancez du Bob Marley là dessus et la paix adviendra."


"L'Etat islamique peut aller se faire foutre"

Shaggy en est venu à évoquer l'organisation Etat islamique lorsque le journaliste lui a demandé si son récent single "Go Fuck Yourself" (Vas te faire foutre) était dirigé contre quelqu'un en particulier. "L'Etat Islamique peut aller se faire foutre", a-t-il alors répondu comme un cri du coeur.

"Ce qu'il font est vraiment taré. C'est horrible... Je ne comprends pas cette haine. Je ne comprends pas ce degré de barbarie. Je comprends que quelqu'un défende une cause. Je comprends que quelqu'un se batte pour une cause. Et que des gens qui souffrent soient en lutte. Mais comment peut-on justifier de tuer son frère ? Leur trancher la tête et le filmer... C'est un autre degré de barbarie là."

Pour autant, Shaggy souligne que son titre furibard a été composé dans un moment de bonheur, alors qu'il déconnait en voiture avec un ami. "C'est un disque happy, c'est une façon sympa d'envoyer les autres se faire voir", estime-t-il. Lorsqu'on vous poussera à bout, vous saurez désormais quoi chanter. Quant à ses conseils pour pacifier le monde, la communauté internationale pourrait en prendre de la graine (de chanvre ?).