Damian Marley transforme une prison californienne en ferme de cannabis

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 05/10/2016 à 09H12, publié le 04/10/2016 à 16H55
Damian Marley le 1er octobre 2016 au Meadows Music Festival à New York.

Damian Marley le 1er octobre 2016 au Meadows Music Festival à New York.

© Carl Timpone/BFA/REX/SIPA

Damian Marley se lance dans un vaste projet : convertir une prison californienne en ferme de marijuana. Le plus jeune des fils de Bob Marley s'est associé avec l'entreprise Ocean Grown Extracts pour cultiver du cannabis médicinal pour les dispensaires d'Etat, annonce le Billboard. La culture, la possession et l'utilisation de cannabis à des fins médicales est autorisée en Californie depuis 1996.

La revanche des prisonniers tombés pour cannabis

En annonçant son projet lundi, Damian Marley a souligné l'ironie et surtout la poésie de convertir au cannabis une prison dans laquelle ont été incarcérées quantité de personnes non violentes qui n'avaient commis d'autre crime que de cultiver et fumer du chanvre. "Si ce projet aide les gens, est utilisé à des fins médicales et est inspirant, c'est un succès", a-t-il dit.

De fait, cette entreprise est déjà un succès, souligne le Billboard qui a diffusé cette information. En achetant le Claremont Custody Center à Coalinga (Californie) pour 4,1 millions de dollars, Damian Marley et son partenaire ont en effet aussitôt allégé le poids de la dette de cette petite ville de 3,3 millions de dollars.

Le projet devrait générer en outre une centaine d'emplois et rapporter un million de dollars en taxes annuelles pour Coalinga, situé dans une région en petite forme économique.

Une nouvelle variété OGM à la clé

Le fils Marley a également annoncé la création avec son partenaire Ocean Grown d'une nouvelle variété de cannabis génétiquement modifié baptisée Speak Life.

La première récolte est prévue pour janvier, soit pile poil pour correspondre avec le "rush vert" attendu si la fameuse proposition 64, qui légaliserait le cannabis à usage récréatif pour les adultes, est votée en novembre en Californie ainsi que dans sept autres Etats américains, mais avec des variantes.

Des projets boostés par la musique

Damian Marley fume peut-être la moquette depuis de longues années, il n'en est pas moins un businessman avisé. Il a en effet aussi monté en septembre, en partenariat avec TrucCannabis, un dispensaire à Denver (Colorado) intitulé Stoney Hill, attenant à plusieurs milliers de m2 de terres cultivables, où chaque plant de cannabis est tracé avec une puce RFID, rapporte encore le Billboard.

Et bien sûr, le chanteur fait la promotion de ses nouvelles acquisitions dans ses chansons. Son prochain album, attendu en janvier, est justement baptisé Stoney Hill. Et l'un des titres phare n'est autre que Speak Life. Pas si hébétés ces fumeurs rastafari...