Snoop Dogg parodie "ce clown de président Trump" dans son dernier clip

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 14/03/2017 à 18H34, publié le 13/03/2017 à 18H04
Snoop Dogg et une parodie de Trump dans le clip "Lavender", sur un titre de BadBadNotGood.

Snoop Dogg et une parodie de Trump dans le clip "Lavender", sur un titre de BadBadNotGood.

© Saisie écran

Snoop Dogg est en colère et le fait savoir : dans le nouveau clip de "Lavender", le rappeur californien évoque les brutalités policières et parodie en clown le nouveau président américain Donald Trump, rebaptisé Ronald Klump pour l'occasion.

Le président en prend pour son grade dans "Lavender"

La société n'est-elle qu'un grand cirque ? Dans le clip, la plupart des personnages sont grimés en clowns, excepté Snoop Dogg. Dans une scène, le personnage de Trump/Klump tient une conférence de presse pour annoncer la déportation de tous les chiens (comme Snoop Dog), ce qui n'est pas sans rappeler les récentes mesures anti-immigration prises par le président américain.

Dans une autre scène, un père de famille se fait tuer au volant à un feu rouge par un policier sous le regard d'un jeune noir qui filme la scène avec son téléphone. Une référence claire au cas de Philando Castile, un Noir tué en juillet dernier lors d'un banal contrôle routier à Falcon Heights (Minnesota), une scène filmée sur le portable de sa petite-amie et qui a fait le tour du monde.

Enfin, une autre scène montre le président enchaîné tentant de fumer un joint d'herbe avec Snoop Dogg puis se faire braquer par le rappeur, dont le faux pistolet tire un drapeau "Bang".

"Personne ne deale avec ce foutu clown de président"

Sur le site du Billboard, Snoop Dogg raconte en compagnie du réalisateur du clip Jesse Wellens comment leur est venue l'idée de cette vidéo (en fumant...) et ce qu'ils ont voulu exprimer.

Le rappeur explique avoir voulu non pas faire une chanson à controverse mais "vraie, vraie pour la voix des gens qui n'ont pas de voix. " (...) "Personne ne deale en ce moment avec les vraies questions, avec ce foutu clown de président (...) alors j'ai voulu prendre le temps de presser le bouton pause au milieu d'un disque fêtard".

"Trying to keep from dying in these muthafuckin streets/ Fuck the police/ From a black point of view"("Essayant de ne pas mourir dans ces putains de rues / J'emmerde la police / Du point de vue d'un homme noir"), rime-t-il dans "Lavender". 

Quant à Jesse Wellens, il se souvient que lorsqu'il a écrit le scénario de la vidéo, le meurtre de Philando Castile provoquait des émeutes. "Nous avons voulu faire sortir les clowns, parce que c'est clownesque, c'est ridicule de qu'il se passe. Et en Amérique, nous ne sommes pas respectés en ce moment"..

Snoop Dogg précise que le morceau, dont il a emprunté le beat et la musique au groupe canadien BadBadNotGood, figurera sur son prochain album qu'il vient de terminer. Baptisé "Never Left" il devrait sortir "bientôt, peut-être en mai".

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !