"Partis trop tôt" : l'hommage du rappeur niçois C2K aux victimes de l'attentat

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/08/2016 à 10H59, publié le 04/08/2016 à 10H52
Le rappeur C2K sur la promenade des Anglais, théâtre de l'attentat du 14 juillet dernier.

Le rappeur C2K sur la promenade des Anglais, théâtre de l'attentat du 14 juillet dernier.

© France 3 Côte d'Azur

La réponse d’un artiste à la violence et à la haine. Au lendemain de l’attentat qui a fait 84 morts à Nice le 14 juillet, le rappeur C2K a écrit une chanson pour exprimer sa tristesse. "Partis trop tôt" est un hymne au vivre ensemble, déjà vu plus de 13000 fois sur internet.

Reportage : V.Lupo / J.Soffer / P.Pauron
D’ordinaire ses raps sont plutôt du genre "petit caïd", copains et jolies filles. Mais C2K n’a plus vraiment le cœur à ça. Le rappeur originaire du quartier de l’Ariane à Nice, souffre. Le 14 juillet dernier, sa ville a été la cible d’une attaque terroriste d’un nouveau genre. Des familles entières ont été décimées alors qu’elles venaient d’admirer le traditionnel feu d’artifice sur la Baie des Anges. Sa propre femme et ses enfants y étaient. Eux s’en sont sortis. Mais pour beaucoup d’autres, la vie s’est arrêtée là sur cette promenade des Anglais, habituellement promesse de rêve et de glamour.
Un acte inconcevable qui a bouleversé C2K : "en tant qu’artiste niçois, je me sentais obligé de répondre par mon art".
Au lendemain de la tuerie, le rappeur jette sur le papier ces mots qu’il pense si fort : "Il y a ceux qui t’aiment, il y a ceux qui saignent, ceux qui ont de la haine, ceux qui ont de la peine, ce qu’il faut maintenant c’est se relever".
Le clip est tourné dans la foulée, sur la Prom’. C2K refait le parcours du camion fou un drapeau français à la main jusqu’au square devenu mémorial depuis le drame. Un musulman y prie en mémoire des victimes.
Une image forte visionnée à plus de 13000 reprises sur internet. Et ça n’est pas terminé…