Banlieues Bleues : Napoleon Maddox chante l’incroyable histoire de ses aïeules siamoises

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/03/2017 à 18H32, publié le 20/03/2017 à 12H11
Le rappeur Napoleon Maddox

Le rappeur Napoleon Maddox

© France 3/Culturebox / capture d'écran

Le rappeur américain Napoleon Maddox présente son dernier projet, "Twice the first time", une création originale dans laquelle l'artiste nous raconte une histoire familiale étonnante : celle des ses aïeules, deux sœurs siamoises nées esclaves dans le sud des Etats-Unis en 1851. Un spectacle présenté notamment dans le cadre du festival Banlieues bleues, en Seine-Saint-Denis.

Accompagné par l'artiste bisontin Sorg et son groupe Iswhat ?, Napoleon Maddox présente un spectacle original, qui mêle hip-hop, jazz, performances et vidéos. Sur la scène de la Courneuve, lors du festival Banlieues bleues, il a été accompagné par des élèves de la ville, très touchés par l'histoire hors-norme de ses arrirères-grands-tantes, baptisées Millie-Christine McKoy. 

Reportage : A.Delcourt / L.Marques / B.Richard
Avec un point de départ aussi fort que l'histoire de ses soeurs siamoises nées esclaves puis vendues pour être exhibées dans des cirques, le rappeur Napoleon Maddox avait de nombreux atouts en mains pour écrire un spectacle sur l'exclusion, l'identité et l'émancipation. Un projet qui tenait à coeur à l'artiste, d'autant plus que ses femmes faisaient partie de sa famille. Mais, et c'est ce qu'il veut montrer, rien n'est écrit si on croit vraiment en soi et que l'on se respecte.

"Toute leur vie, elles ont affronté l'exclusion, elles l'ont affronté avec fierté et dignité. Elles ont compris que si personne ne vous dit que vous êtes beau, nous pouvons le faire nous-mêmes, penser que nous sommes merveilleux, que nous pouvons vivre en paix et heureux

Napoleon Maddox
".
Millie-Christine McKoy

Millie-Christine McKoy

© France 3/Culturebox / capture d'écran
Millie-Christine ne sont sont pas contentées de ce destin de bêtes de foires dans une Amérique esclavagiste. Brimées, soumises et mêmes utilisées pour des expériences médicales, elles ont changé plusieurs fois de propriétaires et ont été exhibées un peu partout en Europe. Portées disparues puis retrouvées en Angleterre par leur mère, elles retournent aux Etats-Unis après l'abolition de l'esclavage. Instruites et ayant appris le chant, elles arriveront à avoir une carrière de chanteuses et à être respectées en tant qu'artistes à leur retour dans leur pays natal. Une histoire extraordinaire reprise aujourd'hui par leur arrière-petit-neveu. A voir à Lyon le 22 mars et à Vaulx-en-Velin le 25 mars dans le cadre du festival A Vaulx Jazz

 

Et voici notre bonus Napoleon Maddox à Banlieues Bleues, images Alexis Delcourt

 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !