Le rappeur Dooz Kawa prof à Normale Sup le temps d’un séminaire

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/02/2016 à 13H42, publié le 20/02/2016 à 13H41
Le rappeur Dooz Kawa invité à l'Ecole Normale Supérieure 

Le rappeur Dooz Kawa invité à l'Ecole Normale Supérieure 

© Capture d'image France3/Culturebox

Le rap s’invite désormais dans les grandes écoles. La plus prestigieuse d’entre elles, Normale Sup organise des séminaires. Le rappeur Dooz Kawa, convié à donner un cours magistral, a fait salle comble

Cela fait un an que le rap a fait son entrée à L’Ecole Normale Supérieure. Ces séminaires s’appellent "La Plume et le Bitume". Après Virus, Lino du groupe Arsenik, Ali ou encore Kohndo, Dooz Kawa est le cinquième rappeur à être invité à parler de son art dans ce temple de la culture d’habitude réservé à l’élite de la langue française.  

Reportage France 3 : M. Buisson / A. Laroche / A. Fason / F. Mazzega

Une rencontre entre deux univers

A chaque séminaire, les paroles des chansons des rappeurs sont décortiquées à la loupe, à l’instar des plus grands poètes. A Normale Sup, étudier le rap est désormais aussi courant que d’analyser des vers de Baudelaire. "On s’intéresse à toutes formes de textes et d’expressions, lyriques ou écrites (…) et je ne vois pas pourquoi ce serait moins légitime à l’école normale qu’ailleurs", explique Julien, élève à Normale Sup.

Des poètes des temps modernes ?

Même son de cloche du côté de certains enseignants qui considèrent les rappeurs comme des poètes des temps modernes. "Il y a des jeux extrêmement raffinés sur le langage (…), il y a vraiment un travail du texte qu’il est tout a fait légitime d’étudier". Une légitimité qui tort le cou aux clichés et aux idées reçues sur le rap. En entrant par la grande porte, le rap n’est plus violent, il devient fréquentable.

Dooz Kawa rappeur à 12 ans

Devant les étudiants de Normale Sup, Dooz Kawa s’étonne de susciter autant d’intérêt. "Je ne savais même pas que je faisais des octosyllabes". Dooz Kawa a commencé le rap à 12 ans. A 16 ans, il compose ses premiers morceaux. Deux ans plus tard, il monte son collectif T-Kaï Cee avec lequel il fera de nombreux concerts dans sa région en Alsace. En 2006, il fait la connaissance de Biréli Lagrène, le prodige manouche mondialement reconnu. De cette amitié naitra plusieurs titres. Dooz Kawa a sorti son premier album "Etoiles du sol" en 2010. Quatre autres opus ont suivi.

Les prochains concerts de Dooz Kawa :
Samedi 27 février au Molodoï, à Strabourg.
Samedi 23 avril, La Tannerie, à Bour-en-Bresse.
Jeudi 28 avril 2016, à Lausanne en Suisse. 
Samedi 28 mai 2016, à Pamiers.
Samedi 04 juin 2016, Inglorious festival, à Verdun.
Samedi 25 juin 2016, à Molsheim.
Samedi 09 juillet 2016, La Cigalière, à Béziers.