Le rappeur Chris Brown en prison jusqu'à nouvel ordre

Par @Culturebox
Publié le 18/03/2014 à 09H21
Le rappeur Chis Brown devant le juge de la Cour supérieure de Justice de Los Angeles le 17 mars 2014

Le rappeur Chis Brown devant le juge de la Cour supérieure de Justice de Los Angeles le 17 mars 2014

Chris Brown restera en prison au moins jusqu'à la fin avril, pour violation de sa mise à l'épreuve, a-t-on appris lundi auprès de la justice, à Los Angeles.

Le rappeur de 24 ans, arrêté et écroué vendredi à Malibu (ouest de Los Angeles) après avoir été renvoyé d'un centre de désintoxication, restera en prison jusqu'à sa prochaine audience, fixée au 23 avril.
Chris Brown avait été condamné en 2009 à 180 jours de travail d'intérêt général et cinq ans de mise à l'épreuve pour avoir frappé sa compagne d'alors, la chanteuse Rihanna.
Il est depuis sous le régime de la liberté surveillée.
Chris Brown et Rihanna en 2013 au Grammy' Awards de 2013 à Los Angeles

Chris Brown et Rihanna en 2013 au Grammy' Awards de 2013 à Los Angeles

© Christopher Polk / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Lundi, le juge James Brandlin a déploré les déclarations du chanteur, lors d'une thérapie de groupe: "Je manie très bien les armes et les couteaux" - entraînant son renvoi immédiat du centre.
Chris Brown a également violé le règlement du centre de désintoxication en "touchant le coude d'une cliente et en se tenant très près d'elle", a reconnu son avocat Mark Geragos.
Récidiviste
L'avocat a réclamé le retour immédiat de son client en désintoxication, mais le juge a refusé, rappelant que le chanteur avait déjà bénéficié de "nombreuses opportunités" de se racheter une conduite. "Il s'est jeté lui-même en prison", a-t-il dit.
Chris Brown était pensionnaire du centre de désintoxication de Malibu depuis environ quatre mois, sur ordre de la justice.
Lors d'une audience en février, consécutive à plusieurs incidents violents susceptibles de remettre en cause sa liberté surveillée, le juge Brandlin avait ordonné au chanteur de poursuivre sa désintoxication mais l'avait averti que tout nouvel impair pourrait le conduire droit en prison.
Les autorités californiennes ont rappelé le chanteur à l'ordre plusieurs fois en 2013, notamment pour diverses violations de sa mise à l'épreuve, qui lui ont valu 1.000 heures supplémentaires de travaux d'intérêt général.