Joey Starr se serait frappé avant d'accuser les policiers belges de violences

Par @Culturebox
Publié le 22/01/2015 à 17H54
Joey Starr aux 30 ans de Canal+, le 31 octobre 2014

Joey Starr aux 30 ans de Canal+, le 31 octobre 2014

© Kenzo Tribouillard / AFP

Le comédien et rappeur français Joey Starr s'est tapé la tête contre les murs de sa cellule à Liège, pour faire croire à des violences policières, selon des vidéos de surveillance montrées à une audience où le comédien et rappeur français était convoqué jeudi matin et où il ne s'est pas présenté, selon le site RTL.be

Selon RTL.be, qui était à l'audience, Joey Starr, ne s'est pas présenté au tribunal correctionnel de Liège où il était convoqué pour répondre de "faits de rébellion envers des policiers", mais ses avocats étaient présents. Le tribunal a diffusé des images enregistrées la nuit où il a été interpellé. En garde à vue, il "donne une dizaine de coups de poing contre le mur et la porte mais également plus de 70 coups de tête extrêmement violents", selon le site belge.
 
Joey Starr affirmait avoir subi des violences policières
 
Joey Starr avait été interpellé en avril 2013 à la sortie d'une discothèque de Boncelles, près de Liège, pour "faits de rébellion envers des policiers", puis relâché après quelques heures de garde à vue.
 
Joey  Starr  et des amis avaient pris place dans un bar, mais refusé de retirer leur casquette à la demande du videur, qui avait alors demandé à la police d'intervenir. Ils avaient été priés de sortir par les policiers et, à l'extérieur de l'établissement, Joey Starr s'était montré agressif à leur égard.
 
Après avoir été libéré, Joey Starr avait affirmé dans les médias avoir subi des violences policières, rappelle RTL.be.
 
L'acteur, habitué des prétoires, a été condamné une dizaine de fois en France, la dernière en mars 2009 à six mois de prison ferme pour violences volontaires.