Jay Z : un nouveau titre pour répondre aux critiques sur son passé de dealer

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/06/2016 à 14H41, publié le 02/06/2016 à 10H26
Jay Z sur scène le 20 mai dernier à New York.

Jay Z sur scène le 20 mai dernier à New York.

© Jamie McCarthy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le rappeur Jay Z a sorti une nouvelle chanson, "Drug Dealers Anonymous" dans laquelle il répond, en la citant, à une animatrice de radio qui avait critiqué son passé de trafiquant de drogue. Une époque de sa vie qu'il avait évoqué dans sa biographie "Decoded".

Une chanson en réponse à l'animatrice Tomi Lahren 

Le rappeur cite dans sa chanson Tomi Lahren, une animatrice de la radio conservatrice TheBlaze, qui s'en était prise au spectacle de sa femme Beyoncé  lors de la finale de football américain du Super Bowl. L'animatrice avait accusé Beyoncé d'utiliser cet événement pour promouvoir le mouvement radical de défense des droits des Noirs Black Panther avec sa chanson "Formation", qui dénonce les violences policières. "Votre mari a été un trafiquant de drogue pendant 14 ans. Il a vendu du crack", avait accusé Tomi Lahren.

Ces propos figurent désormais dans la chanson "Drug Dealers Anonymous" de Jay Z, réalisée avec le rappeur Pusha T et sortie le 31 mai. Jay Z.

La chanson "Drud Dealers Anonymous" est en écoute sur la plateforme d'écoute en streaming TIDAL de... Jay Z.

Un passé de trafiquant déjà évoqué en 2010 dans sa biographie "Decoded"

Né à Brooklyn sous le nom de Shawn Carter, Jay Z a déjà parlé de son passé de trafiquant de drogue qu'il voit comme une expérience de jeunesse formatrice dans sa biographie intitulée "Decoded" publiée en 2010. Avec cette chanson, il rentre un peu plus dans les détails évoquant ses débuts dans la drogue en Virginie.

Tomi Lahren a répliqué d'un ton sarcastique sur Twitter : "j'ai toujours voulu être dans une chanson avec deux trafiquants de drogue. Merci". Jay Z, l'un des rappeurs les plus vendus, à la tête d'un empire dont le service en streaming Tidal, disposerait avec Beyoncé d'une fortune de 1 milliard de dollars. Il s'agit de la deuxième chanson sortie par le rappeur en plusieurs semaines.