Jay-Z défend Tidal, son site de musique en streaming, qui peine à démarrer

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/04/2015 à 18H28, publié le 27/04/2015 à 16H11
Jay-Z défend Tidal, son site de musique en streaming

Jay-Z défend Tidal, son site de musique en streaming

© Evan Agostini/AP/SIPA

Le rappeur américain Jay-Z a affirmé que son site de musique en streaming Tidal, dont le récent lancement est un fiasco, est viable et est "là à long terme".

"Nous sommes là à long terme. S'il vous plaît donnez-nous une chance de grandir et de nous améliorer", a écrit Jay-Z dans une série de messages sur Twitter dimanche.

Jay-Z a racheté cette année pour 56,2 millions de dollars le service de streaming (flux sans téléchargement) musical Tidal au site parent suédois Aspiro, pour tenter de conquérir le marché américain face à des géants comme Apple.

Flop

Le rappeur a lancé son nouveau site le 30 mars à New York, soutenu par de nombreuses vedettes de la musique comme Madonna, les Daft Punk, Kanye West ou sa propre femme Beyonce. Lassés de voir les téléchargements illégaux exploser sur internet, Jay-Z et ses soutiens ont affirmé vouloir donner une "nouvelle direction" au secteur musical "d'un point de vue créatif et commercial".

Mais les débuts de Tidal n'ont pas du tout été à la hauteur des attentes : l'application, qui est payante, n'était samedi que la 1.027e application la plus téléchargée sur les iPhone aux Etats-Unis, la 61e en matière de musique, selon le site spécialisé App Annie. Et un certain nombre d'artistes, à l'instar du groupe britannique "Mumford and Sons", ont critiqué le lancement, regrettant que des vedettes se plaignent de leurs revenus.

Jay-Z défend Tidal sur Twitter

Ce à quoi Jay-Z a répondu en accusant plusieurs "grosses compagnies" de dépenser des millions de dollars pour mener une campagne de dénigrement contre Tidal. "Tidal paye des droits d'auteur à hauteur de 75% pour TOUS les artistes, compositeurs et producteurs, pas seulement aux membres fondateurs", a-t-il dit, ajoutant que les artistes indépendants pouvaient même garder 100% s'ils travaillent directement avec Tidal.

Le rappeur a aussi affirmé que son application avait une vision globale, précisant par exemple qu'un de ses cousins s'était installé au Nigeria pour y découvrir de nouveaux talents. Avec un service payant de 19,99 dollars par mois, Tidal Hifi est deux fois plus cher que Spotify, mais offre une qualité de son supérieure.

Contrairement à Spotify, Tidal ne propose pas de service gratuit. Jay-Z espérait rivaliser avec les poids lourds du marché du streaming, en pleine croissance aux Etats-Unis, et dont les revenus sont presque équivalents à ceux des ventes de CD.