"Good cop Bad cop": le rappeur Ice Cube sort une version 2017 de "Fuck Tha Police"

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/06/2017 à 12H25, publié le 09/06/2017 à 10H00
Ice Cube, 6 mai 2017 Las Vegas

Ice Cube, 6 mai 2017 Las Vegas

© David Becker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Près de 30 ans après avoir choqué l'Amérique avec son titre "Fuck tha police", le rappeur Ice Cube revient avec ce qu'il estime être la version 2017 de son célèbre titre, un appel aux "bons flics" à prendre l'initiative.

Le pionnier du gangsta rap, qui est aussi aujourd'hui vedette de films d'action à Hollywood, sort vendredi cette nouvelle version à l'occasion du 25e anniversaire de son album "Death Certificate" ("Certificat de décès").

"Good cop Bad cop" ("Bon flic mauvais flic") est l'un des trois nouveaux morceaux sur cet album anniversaire : il y salue le mouvement Black Lives Matter qui a émergé ces dernières années en réponse à plusieurs bavures de policiers qui ont tué des hommes noirs non armés.


Version "plus à jour" de "Fuck tha Police"

"Bon flic, mauvais flic, Où est votre dignité ? Où est votre empathie ? Ou est votre sympathie ? Mauvais flic, où est votre humanité ?", rappe Ice Cube sur ce morceau. "On a réalisé que les mêmes choses continuent de se produire aujourd'hui, donc pour moi on avait besoin d'une version plus à jour de la communauté qui parle à la police et aux autorités", a expliqué Ice Cube sur la radio Apple Music's Beats.

"Notre première ligne de défense est que les bons policiers évacuent ces pommes pourries, parce qu'ils siphonnent tout le respect que la police avait", a-t-il poursuivi. "Fuck tha police", sorti en 1988 par l'ancien groupe d'Ice Cube N.W.A., avait fait sensation à l'époque et reste très controversé. "Good cop Bad cop" en reprend quelques vers.
N.W.A.-Fuck Tha Police
Ice Cube, 47 ans, a dit avoir voulu créer cette version contemporaine de "Fuck tha police" après avoir vu le succès au box-office du film "Straight Outta Compton" en 2015, qui racontait la naissance et l'histoire de son groupe N.W.A. "Death Certificate", sorti en 1991, avait lui aussi créé la polémique, Ice Cube étant notamment accusé de racisme.