Sur la scène de La Cigale, le jeune rappeur parisien défend son deuxième album, "Bleu noir".

Découvert aux côtés de Fauve, le jeune artiste avance dans le néo rap game avec élégance et énergie. Georgio poursuit son ascension et après le succès de son premier album, continue à chante sa génération, « qui se détruit, se consume ».

Enfant d'Internet et des réseaux sociaux, dont il maîtrise parfaitement les codes, Georgio a tout d'un autodidacte en herbe. Entre écriture sociale et punchlines incisives et cocasses, il a su s'imposer sur la nouvelle scène du rap hexagonal. Loin des égo trip, il s'amuse à cultiver un esprit cocasse et engagé, évoquant bonheurs et noirceurs du quotidien tout en justesse. 
« J’étais un petit démon, assez bon pour retarder ma première garde à vue », clame-t-il dans "À l'Abri", le titre de la consécration. 
 
« Georgio sonne juste parce qu’il rit et hurle dans le même souffle, qu’il chemine avec ce regard propre qui personnalise ses écrits », peut-on lire sur Les Inrocks.

Distribution

  • Date 22 janvier 2016
  • Durée 1h 28min
  • Production Morgane