Eminem dévoile un nouveau clip et fait l'andouille à la télé

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 09/09/2013 à 18H57, publié le 09/09/2013 à 17H05
Eminem sur ESPN, le 7 septembre 2013

Eminem sur ESPN, le 7 septembre 2013

© Saisie écran

Eminem avait déjà publié fin août "Berzerk", premier single de son nouvel album annoncé pour le 5 novembre. Ce week-end, il a dévoilé à la télévision américaine le teaser du clip de cette chanson, dont la version intégrale est visible ci-dessous. Mais la brève interview qu'il a donné à cette occasion a au moins autant retenu l'attention. Eminem y semble en effet complètement à l'ouest. Regardez.

Grosse fatigue ou grosse plaisanterie ?
C'était samedi sur ESPN, lors de la mi-temps d'un match de football universitaire, Eminem, dont le single devrait devenir la chanson officielle de la chaîne pour le football, se retrouve entre les deux commentateurs sportifs pour lancer le teaser de son clip. Regardez alors la tête qu'il fait. Est-il drogué, accuse-t-il une grosse fatigue ou s'amuse-t-il à jouer le débile ? D'abord, on choisit la dernière option.
L'interverview surréaliste d'Eminem à ESPN.

Intervention surréaliste
Mais l'interview, pourtant peu formelle, s'avère vraiment surréaliste. Eminem se justifie d'abord en expliquant que "La télé live ça me fait un peu paniquer". Jusqu'ici d'accord.

Mais à la question "Qu'est-ce qui vous excite le plus dans ce nouvel album à sortir en novembre ?", il répond platement "rien". Et là il n'a pas l'air de plaisanter. "Quand il sortira le 5 novembre, je serais sans doute surtout excité d'en avoir terminé ave ce disque". "Il s'appelle "The Marshall Mathers LP 2" et il revisite d'une certaine façon "The Marshall Mathers LP" (l'album de la consécration pour Eminem, sorti en 2000 sur le label de Dr Dre Aftermath), c'est à peu près tout ce que je peux en dire". Heureusement, son intervention se termine sur une note plus légère et on le voit sourire. Mais le doute demeure...
 


Clip rétro clin d'oeil aux Beastie Boys
Côté clip, il s'avère conforme aux paroles de "Berzerk" qui promettent de "revenir au vrai hip-hop" sur des clins d'oeil samplés aux Beastie Boys : on y voit  un gros boombox, un emprunt au clip de '"So Watcha Want" des Beastie Boys ainsi que des apparitions de Rick Rubin (qui produisait les Beastie Boys à leurs débuts), Kendrick Lamar, Kid Rock, Yelawolf et Slaughterhouse.

L'assaut verbal de la version audio a déjà bien fonctionné : sorti fin août, le single a été téléchargé 362.000 fois lors de sa première semaine de commercialisation et s'est hissé à la troisième position du Billboard Hot 100.