Avec leur rap positif, Bigflo et Oli jouent désormais dans "la cour des grands"

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/04/2016 à 17H40, publié le 23/04/2016 à 17H22
Les deux frères Bigflo et Oli, au Printemps de Bourges le 14 avril 2016

Les deux frères Bigflo et Oli, au Printemps de Bourges le 14 avril 2016

© GUILLAUME SOUVANT / AFP

Moins d’un an après la sortie de leur premier album "La cour des grands" et une prestation remarquée aux Vieilles Charrues, les deux frères poursuivent leur ascension fulgurante. Leur album est disque d’or avec plus de 50 000 exemplaires vendus, et ils viennent de remplir le Zénith de Toulouse avant l’Olympia dans quelques jours. Rencontre avec les nouvelles stars du rap français

Reportage : H.Vergne, O.Combe, P.Malacarnet


En seulement quelques mois, ils sont devenus les rappeurs préférés des ados. Avec leurs rimes intelligentes, positives et pleines d’humour, Florian et Olivio Ordenez, alias Bigflo et Oli, bouleversent les codes du genre, loin du rap bling-bling et violent dont ils se moquent volontiers.

Leur rap à eux est positif comme ils disent. Leur flow a conquis un large public et propulsé leur premier album en tête des ventes. Aujourd’hui, les deux frères se produisent sur les plus grandes scènes et dans les festivals, comme il y a quelques jours au Printemps de Bourges. Le 9 avril dernier ils ont même réussi à remplir les 8000 places du Zénith de Toulouse, leur ville natale. Un concert à la maison où ils ont invité sur scène leurs illustres aînés de Zebda.

Un succès qui leur ouvre les portes de salles mythiques comme l’Olympia où ils se produiront le 27 avril prochain, avant un nouveau Zénith le 30 avril à Dijon. Mais pas question pour Bigflo et Oli de prendre la grosse tête, ils ont gardé leurs potes d’avant, vivent toujours ensemble chez leurs parents et composent toujours dans le même local au fond du jardin familial. 
 


Toutes les dates de leurs concerts sont mises à jour sur leur page facebook