Abd Al Malik, en résidence à Nîmes, prépare sa nouvelle tournée

Par @Culturebox
Publié le 22/02/2016 à 12H30
Le chanteur Abd Al Malik, le 15 octobre 2015

Le chanteur Abd Al Malik, le 15 octobre 2015

© SADAKA EDMOND/SIPA

C'est à Nîmes qu' Abd Al Malik a choisi de s’installer quelques jours pour peaufiner les derniers détails de la tournée de son nouvel album, "Scarifications". En résidence à Paloma, il a pris ses marques et a donné le premier concert de la tournée de son cinquième opus, entièrement réalisé par le "pape de la techno", Laurent Garnier.

Reportage :  P. Arisa / P. Trouillet / A. Melun 

Le rap d'Abd el Malik, sous l'influence de la techno de Laurent Garnier : un mélange singulier mais efficace pour un disque assez sombre, "Scarifications". "D'une certaine manière, je voulais magnifier les cicatrices. Quand on parle de scarifications rituelles ou d'auto-mutilation, dans tous les cas, on parle de résilience en fait. De la capacité qu'on a à vivre des choses difficiles, qui sont marquées dans notre chair. Mais on a aussi la capacité de les dépasser". 

Le rappeur, slameur, réalisateur de "Allah bénisse la France" et amateur de littérature porte un regard dur sur notre époque : "Le disque est sombre comme l'époque. Mais l'idée c’est de ne pas se laisser contaminer par l’obscurité et de continuer à porter haut et fort des valeurs de lumière". 

Un hommage à Daniel Darc

Dans ce cinquième album solo, Abd al Malik a souhaité rendre hommage à plusieurs artistes chers à son coeur, comme Juliette Greco et Daniel Darc, disparus en 2013. "On avait un rapport très fort humainement. Et puis, c'était un très grand artiste, un poète... Je voulais rendre hommage à l'homme, et à la fois à la poésie et à son talent". 


Retrouvez toutes les dates de sa tournée sur internet