"Radi-Aid", la vidéo parodique qui fustige les clichés sur l'Afrique

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 29/11/2012 à 10H24
Capture d'écran de la vidéo "Africa for Norway" - YouTube

Capture d'écran de la vidéo "Africa for Norway" - YouTube

© DR

Une vidéo parodique qui invite les Africains à envoyer des radiateurs aux "pauvres" Norvégiens frigorifiés connaît un joli succès sur YouTube, avec clip musical à la clé sur le ton de "We Are the World" du collectif "USA for Africa" dirigé par Michael Jackson et Lionel Ritchie en 1985.

"Les engelures tuent aussi"
Les images montrent des Africains souriants se mobilisent pour aider des Scandinaves emmitouflés et pris dans le blizzard, alors qu'une chorale chante façon Band Aid: "Africa for Norway", renversant avec humour les rôles stéréotypés d'ordinaire campés par un continent "maudit" et l'un des pays les plus riches au monde. "Les gens n'ignorent pas ceux qui meurent de faim, pourquoi devrions-nous ignorer ceux qui ont froid ?", s'interroge le rappeur sud-africain Breezy V dans la vidéo. "Les engelures tuent aussi", dit-il.

"La perception de l'Afrique est très lacunaire", explique Erik Schreiner Evans, président du Fonds d'aide internationale des étudiants et universitaires norvégiens (SAIH), à l'origine du projet. "L'immense majorité des gens ont en tête ces catastrophes, ces famines et cette extrême pauvreté, et ignorent les évolutions positives sur ce continent. C'est toujours la même vieille rengaine: des enfants affamés, des femmes opprimées et des hommes fous en armes", déplore-t-il.

Fondée en 1961 en opposition à l'apartheid, l'organisation étudiante, qui promeut aujourd'hui l'éducation dans les pays du Sud, s'irrite des images "simplistes" véhiculées par les médias et les bons Samaritains eux-mêmes.

Combattre les clichés
S'il s'en inspire, SAIH regrette que les grandes mobilisations d'artistes contre la famine en Ethiopie dans les années 1980 aient, malgré leurs bonnes intentions, contribué à figer les perceptions d'un continent irrémédiablement voué à l'assistanat.

Dans son tube "Do They Know It's Christmas?", le groupe Band Aid dépeignait ainsi une Afrique où "rien ne pousse jamais" et où "aucune rivière ni pluie ne coule".

"Dans la plupart des vidéos que je vois à la télé, je me dis : 'Mais ce n'est pas moi ! Ce n'est pas où je vis ! Ce n'est pas mon Afrique !", a confié à la BBC une étudiante, fausse collectrice de radiateurs dans la campagne baptisée Radi-Aid (un autre clin d'oeil à Band Aid).

La vidéo, qui frappe par son réalisme, a en tout cas connu un grand retentissement : vue plus de 1,4 million de fois sur YouTube en moins de deux semaines, elle a fait le buzz sur les médias sociaux et généré un débat dans les milieux spécialisés dans l'aide au développement.