Robin Thicke avoue ne pas avoir écrit "Blurred Lines"

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/09/2014 à 17H17, publié le 16/09/2014 à 17H11
Robin Thicke dit avoir été trop drogué pour avoir écrit "Blurred Lines".

Robin Thicke dit avoir été trop drogué pour avoir écrit "Blurred Lines".

© Ethan Miller / getty Images North America / AFP

Robin Thicke a admis devant une cour de Los Angeles ne pas être l'auteur de "Blurred lines", l'un des plus gros tubes de 2013, car il était trop drogué pour l'avoir écrit. Le chanteur américano-canadien est accusé avec Pharell Williams de plagiat par les héritiers de Marvin Gaye.

Pharrell a entièrement écrit "Blurred Lines"

Le chanteur, déjà critiqué pour la misogynie des paroles de ce hit planétaire, a avoué devant une cour de Los Angeles qu'il ne pouvait avoir composé cette chanson car il était, le soir de l'enregistrement, sous l'influence de l'alcool et d'un puissant analgésique, selon les extraits de sa déposition publiés lundi soir par le Hollywood Reporter

Robin Thicke qui s'exprimait sous serment,  y affirme que le véritable compositeur de "Blurred Lines" est Pharell Williams, l'auteur du hit planétaire "Happy".

"J'ai écrit et produit six albums mais le plus gros tube de ma carrière a été écrit et produit par quelqu'un d'autre: j'étais jaloux et j'ai voulu m'en attribuer le mérite", a-t-il expliqué, avouant avoir menti aux médias durant la promotion du disque.
"Blurred Lines" de Robin Thicke
"Je n'ai pas fait une interview sobre" en 2013

Il avait déclaré par exemple au magazine QG : "Pharrell et moi étions en studio et je lui ai dit que l'une de mes chansons préférées de tous les temps était "Got to give it up" de Marvin Gaye. J'ai dit alors 'damn, on devrait faire quelque chose comme ça, avec ce groove. Alors il a commencé à jouer un petit truc et nous avons littéralement écrit la chanson en une demie-heure et l'avons enregistrée."

En réalité, il mentait. "Je n'ai pas fait une interview sobre" durant un an, admet-il aujourd'hui, car il a eu un problème de drogue et d'alcool durant tout ce temps.

"L'enregistrement aurait pu se faire sans moi. J'ai juste eu la chance d'être là quand (Pharell Williams) l'a écrit", y compris les paroles controversées, avoue-t-il dans ces documents judiciaires mis en ligne. "J'ai dit la vérité à ma femme. C'est pour cela qu'elle m'a quitté", dit-il aussi, assurant avoir arrêté les drogues depuis mais pas vraiment l'alcool.
Marvin Gaye : "Got to give it up" (1977)
Accusés d'avoir plagié Marvin Gaye

Les enfants de Marvin Gaye accusent Robin Thicke et Pharrell Williams d'avoir plagié la chanson "Got to give it up", écrite en 1977. 

Une accusation rejetée autant par Robin Thicke que par Pharrell Williams, qui ont attaqué en retour. Un procès doit avoir lieu l'an prochain.

Lors de cette audience, Robin Thicke a reconnu en revanche l'influence de Marvin Gaye "qui a inspiré 50% de ma musique". Et s'est presque dit honoré d'être poursuivi par les enfants de cette légende de la soul.

Pharrell Williams a également été auditionné dans cette affaire. Selon le Hollywood Reporter, bien qu'il assure pouvoir lire la musique, il n'a pas été capable de lire une partition qu'on lui tendait, se disant "mal à l'aise".

Il a surtout été questionné au sujet de sa générosité dans cette affaire, puisqu' une partie des royalties de "Blurred Lines" sont tombées dans l'escarcelle de Robin Thicke, crédité injustement comme co-auteur. "Ce sont des choses qui arrivent tous les jours dans notre industrie", a-t-il simplement répondu.