Réouverture demain 23 septembre de la Salle Pleyel, inaugurée par Benjamin Biolay

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/09/2016 à 09H15, publié le 22/09/2016 à 09H11
La Salle Pleyel en 2012.

La Salle Pleyel en 2012.

© YAGHOBZADEH RAFAEL/SIPA

Ex-temple de la musique classique, la salle Pleyel va rouvrir ses portes vendredi 23 septembre avec un concert de Benjamin Biolay, illustration de la transformation du lieu en nouvelle scène des musiques actuelles, après un an et demi de fermeture.

Le compositeur-interprète, dont le dernier album "Palermo Hollywood" est sorti en avril, doit inaugurer demain soir le 23 septembre la saison de la Salle Pleyel avec trois dates (jusqu'au 25 septembre). Suivront Bernard Lavilliers (le 7 octobre) et Patrick Bruel (du 14 au  16 octobre). La nouvelle scène accueillera également des artistes internationaux, comme la chanteuse Norah Jones ou le groupe Archive en novembre.

Artistes de variété et de musiques actuelles, humoristes et danseurs 

La mythique salle de concert, qui a longtemps été opérée par la Cité de la  musique, a été fermée début 2015 à l'ouverture de la Philharmonie. Son exploitation a été confiée pour 15 ans au financier Marc Ladreit de Lacharrière, à la tête de Fimalac qui détient notamment l'agence de notation Fitch.

Une transformation du lieu a été engagée : outre des artistes de variété française, la salle Pleyel accueillera des concerts de musiques actuelles, des spectacles de danse et d'humoristes. 

"Salle dénaturée"

Mais ce changement fait grincer les dents des aficionados du classique, qui ont engagé une action en justice. "La salle Pleyel est en train d'être dénaturée, car historiquement et  culturellement elle fait partie du patrimoine", affirme maître Olivier Pardo qui défend l'association "Pour le classique à Pleyel", sous la houlette de l'ancienne directrice générale de la salle, Carla Tarditi.

Dans le viseur de l'association : les travaux réalisés dans la salle qui consistent notamment "à mettre une acoustique interdisant de fait la musique classique". "Vous tuez la nature même de la salle", estime l'avocat. Une décision du tribunal de commerce de Paris doit être rendue le 30  septembre. En attendant, plus de 11.000 personnes ont signé une pétition pour exiger le retour de la musique classique à la Salle Pleyel, selon l'association.