Prince: revoir les hommages de Stevie Wonder, Janelle Monae et Sheila E aux BET Awards

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Publié le 27/06/2016 à 18H16
Janelle Monae a rendu hommage à Prince au micro, à la gestuelle et jusque dans sa tenue, le 26 juin aux BET Awards.

Janelle Monae a rendu hommage à Prince au micro, à la gestuelle et jusque dans sa tenue, le 26 juin aux BET Awards.

© Matt Sayles/AP/SIPA

De multiples hommages à Prince ont été rendus dimanche soir à la cérémonie de remise des BET Awards dimanche soir à Los Angeles. Stevie Wonder, Sheila E, Erykah Badu, Janelle Monae, le chanteur Bilal et Jennifer Hudson ont tous rendu hommage au regretté musicien disparu le 21 avril. En voici quelques extraits.

Maître de cérémonie, l'acteur et humoriste Dave Chapelle a lancé le mouvement, rappelant combien Prince manquait à tous. "Ce soir nous célébrons le riche héritage de son remarquable génie, dont nous sommes tous si fiers", rapporte le Billboard, qui raconte le déroulement de la soirée.

Erykah Badu a été la première à rendre hommage au Kid de Minneapolis en chanson, dimanche soir, reprenant en compagnie du groupe The Roots "The Ballad of Dorothy Parker" extrait de "Sign O'The Times" (1987).

Puis ce fut au tour de Bilal avec "The Beautiful Ones" (Purple Rain), et ensuite à Stevie Wonder, qui a repris "Take Me With U" (Purple Rain) en compagnie de Tori Kelly.

Jennifer Hudson a livré une version vibrante de "Purple Rain" avant que Maxwell ne reprenne "Nothing Compares U2".

Janelle Monae, dont le style s'est toujours référé à Prince qui l'aimait beaucoup, a proposé de son côté un medley bourré de clin d'oeils à son héros, notamment la séquence ci-dessous où elle joue "Kiss" dans un pantalon de dentelle blanche coquinement découpé aux fesses.
 

Pour conclure, alors que D'Angelo avait été annoncé en compagnie de Sheila E, il a vraisemblablement fait faux bond, laissant Sheila E se débrouiller seule. L'amie et batteuse fétiche de Prince n'était pas exactement seule.

Entourée de ses musiciens et de plusieurs choristes de Prince, mais aussi de Jerome Benton de The Times pour une petite danse bien sentie, elle a proposé un medley étourdissant d'une dizaine de minutes balayant dix chansons dont "Erotic City" et "A Love Bizarre" qu'elle avait enregistré avec le Kid de Minneapolis.