Pharrell Williams fait danser le Zénith de Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/10/2014 à 13H44, publié le 14/10/2014 à 13H31
Pharrell Williams au Zénith de Paris le 13 octobre 2014.

Pharrell Williams au Zénith de Paris le 13 octobre 2014.

© Martin Bureau / AFP

Pharrell Williams a mis le Zénith en nage lundi, pour la première des quatre dates dans la capitale avec lesquelles il clôt sa tournée européenne en solo "Dear Girl Tour". L'auteur de "Happy" a fait danser le public avec les chansons de son dernier album mais aussi avec celles de son groupe N.E.R.D auxquelles se sont greffés quelques hits qu'il a produits pour d'autres.

Lundi soir, le show a débuté avec les titres de son nouvel album, "G  I  R  L" et notamment "Come Get It Bae". Dès le deuxième morceau, la salle est debout, emportée par les rythmes funk et R'n'B de "Frontin'" ou "Marilyn Monroe".

Vêtu d'un simple duo t-shirt/jean's et de grosses boots rouges, avec veste blanche à paillettes et long collier en option, et coiffé alternativement d'un chapeau et d'un bandana, l'icône de mode n'a pas eu à pousser le public pour qu'il danse.

Sur "Lapdance", (un titre de son groupe N.E.R.D.), l'auteur-compositeur-interprète-producteur et rappeur a proposé aux garçons du public de monter sur scène. Ils se sont exécutés sans se faire prier: le Zénith était déjà sous le charme désarmant de Pharrell. Ce sera ensuite au tour des femmes d'être sollicitées pour bouger leurs hanches sur "She Wants to Move" (une vidéo amateur ici)

Côté danse, la scène était pourtant déjà bien pourvue. Le spectacle a fait la part belle aux cinq danseuses, les Baes, qui accompagnent le musicien, narguant le public à coup de battles de twerk et de hip-hop, s'accroupissant et secouant énergiquement leurs fesses.

Pharrell Williams a aussi interprété plusieurs chansons produites ou co-produites pour d'autres, comme l'irrésistible "Drop it Like It's Hot" pour Snoop Dogg, "Hollaback Girl" pour Gwen Stefani, ou "It's Hot in Herre" pour Nelly. 
"Blurred Lines" au Zénith de Paris le 13 octobre (vidéo amateur)
Les méga-hits que tout le monde attendait ont été réservés pour la fin, Pharrell jouant "Blurred Lines" (Robin Thicke), "Get Lucky", "Lose Yourself to Dance" (Daft Punk) avant de clore le spectacle avec "Happy" dans un tourbillon de bonne humeur.
   
Rendant hommage au thème de la chanson "Happy" et à la vidéo de 24 heures qui l'accompagne, Pharrell  Williams a demandé aux spectateurs de ne pas se laisser abattre par les vidéos anxiogènes sur les guerres, les maladies etc...

Faire l'autruche sur les problèmes du monde et se convaincre que tout va bien ressemble beaucoup à la méthode Coué, mais elle a fait ses preuves :  le public était visiblement euphorique à la sortie. Y compris Jay Z, que Pharrell a remercié de sa présence en publiant une photo sur son compte Instagram.
 
Chargement

Thank you to my big brother Jay for attending tonight's Paris show. #DearGirlTour

Afficher sur Instagram

Pharrell Williams se produit à nouveau mardi, mercredi et jeudi au Zénith de Paris.